Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 08:58

home morrisonRésumé

 

Toni Morrison nous plonge dans l'Amérique des années 1950.

 

« Home est un roman tout en retenue. Magistral. [...] Écrit dans un style percutant, il est d'une simplicité trompeuse. Ce conte au calme terrifiant regroupe tous les thèmes les plus explosifs que Morrison a déjà explorés. Elle n'a jamais fait preuve d'autant de concision. C'est pourtant dans cette concision qu'elle démontre toute l'étendue et la force de son écriture. »

The Washington Post

 

wpe106wpe106

wpe106

 

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

   Avec une telle quatrième de couverture, il est difficile d'avoir une idée de ce dont parle le livre, si nous n'avons pas entendu ou lu des choses sur lui auparavant. Il est de plus en plus courant de mettre des citations soit de journaux ou d'auteurs renommés en quatrième de couverture afin de vanter les mérites d'un livre. Pour ma part, je n'y accorde que peu de crédit, n'étant pas toujours d'accord avec elle. Et par exemple, cette citation du Washington Post fait que le lecteur a une très haute opinion du livre avant même de l'avoir lu.

   Une fois cette pépite en main, à la couverture plutôt sobre, je tâche de faire fi de la quatrième de couverture.

    Home est l'histoire de Frank Money, un vétéran de la guerre de Corée, revenu aux Etats-Unis depuis environ un an. Il tente de refaire sa vie, mais le peut-il lui alors que les souvenirs de la guerre le hantent, alors que ses deux camarades sont morts et lui bien en vie. A son retour, il retrouve Lily, mais l'inactivité de Frank a raison de ses sentiments. " La vie avec Frank avait été merveilleuse au début. Son effondrement tenait plus d'un accident de parcours que d'une éruption unique." C'est alors qu'il reçoit un message lui apprenant que sa soeur est très malade.

    Home est aussi l'histoire de Ycidra, dite Cee, la soeur de Frank. Très jeune, elle est partie du foyer familiale pour vivre à Atlanta, avec un jeune homme et la voiture de son grand-père pour ne plus revenir. Vivant seule, elle trouve du travail, mais en change pour travailler chez un médecin pas très net au final. Ce médecin va en effet faire des sortes d'expérience sur elle, suite à quoi elle tombe terribblement malade. C'est grâce à l'appel de Sarah, une autre employée, à Frank que Cee en réchappe.

    Home c'est aussi l'histoire de Lily qui tente de se construire une vie grâce à ses talents de couturière, son rêve étant de devenir costumière. Avec Frank, elle a aussi tenté de construire un foyer pour eux, mais le soulagement lorsqu'il est parti s'occuper de sa soeur l'emporte. " Dans l'espace vide laissé par Frank Money scintillait de l'argent bien réel. Qui pouvait se méprendre sur un signe aussi évident ? "

   Home enfin l'histoire de Lenore, cette grand-mère irrascible qui se remarie avec Salem, qui retapera sa maison. Elle va devoir cohabiter avec les enfants et petits-enfant de son mari à contre-coeur. Lenore ne sait jamais senti chez elle et n'a jamais fait en sorte de s'intégrer à Lotus.

    Le point commun entre ses personnages est la recherche d'un endroit où se sentir chez soi. Malgré tout ce qu'ils ont vécu, la guerre de Corée pour Frank, le départ de son ami et le fait de vivre seule pour Cee, c'est finalement dans l'endroit qu'ils avaient "jadis haï" qu'ils se sentent chez eux, dans un endroit "à la fois nouveau et ancien, sûr et exigeant". Mais la mise en scène de ses perosnnages sont bien entendu l'occasion de traiter du racisme, de la misère et du traitement des afro-américains à l'époque. Il y a quelques scènes marquantes comme celle où Cee se voit refuser un logement à cause de ses origines.

    Toni Morrison développe l'histoire personnelle de tous ses personnages dans des chapitres individuels. Je me suis ainsi bien attachée à ses personnages, sauf Lenore qui est peu aimable.  Elle a une écriture a priori simple et franche. Elle ne se perd pas en vaines descriptions, donc je suppose que oui on peut parler de concision. Après n'ayant jamais lu d'autres romans de cette auteure, je ne peux confirmer ce qui est dit en quatrième de couverture. Ces personnages m'ont touchée certes, j'ai été sensible à leurs histoires personnelles, mais ce livre ne m'a pas laissé une trace indélibile les quelques jours suivants ma lecture.

 

Livre lu dans le cadre du Match de la rentrée littéraire avec Priceminister

match-Rentree-Litterraire-V2-logo.jpg

Merci de m'avoir permis de découvrir ce livre

 

La note : 13/20

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature étrangère
commenter cet article

commentaires