Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 11:53

jukebow couvertureRésumé

 

L’auteur se met en scène dans cette BD et réalise un voyage rock et pop où il rencontre de grand nom, tels que John Lennon, David Bowie, Elton John, Mickael Jackson, les Stones, etc. Ce voyage est un prétexte pour revisiter l’histoire de la musique pop et rock. Au fil de ces épisodes à caractère humoristiques, l’auteur nous livre autant d’Histoire que d’histoires drôles.

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

    Sur un registre comique, cette BD est une sorte d'hommage aux artistes qui ont marqué l’auteur, mais aussi toute une époque.

    Charles Berberian nous guide au fil de ce voyage musical, nous informe de l’histoire de la musique. Il est plus qu’un narrateur, puisqu’il s’illustre en tant que personnage. On peut d'ailleurs parler ici de mise en abyme, de récit dans le récit, si on considère par exemple la balade où l’auteur se met lui-même en scène. C’est aussi l’occasion pour l’auteur de faire en sorte que l’artiste s’exprime librement.

   Concernant la structure générale de cette BD, il n’y a pas d’ordre chronologique particulier. Seul le personnage de Charles fait le lien entre les différentes anecdotes. Cette BD prend dès le début les airs d’un voyage dans le passé dans lequel l’auteur se présente et présente les années 80, l’atmosphère général de cette époque. En fait, le cadre spatio temporel n'est pas figé. Voici les différentes époques qu'il parcourt : 1976,1979, 1972, 1968, 1965, 1985, 2009 (mort de Michael Jackson), 1972, retour de nos jour.

    Ce qui fait le récit ce sont les anecdotes, les moments forts dans la vie des artistes (rupture, tube à succès, chanteur vedette, etc) qui ont marqué l’auteur, mais aussi des moments purement imaginaires (voire fantasmés) (interview de Bowie, la balade avec Lennon). La fin est un retour dans le présent, à la réalité.

    Que ce soit à travers son interview imaginaire de Bowie/Ziggy, sa dissertation sur les chaussures des stars (et surtout celles de Leonard Cohen), sa fascination intriguée face aux lunettes noires d’Om Kalsoum, son voyage vers l’année 1972, sa balade parisienne avec John Lennon ou encore les anecdotes croustillantes de la vie des Stones… Charles Berberian évoque son panthéon musical mais sans nostalgie, car il sait prendre du recul et apprécier ce qu’il a sous les oreilles aujourd’hui. C'est quelque chose que l'on comprend finalement à la dernière page.

 

Ici le livre est un moyen de rendre hommage à des artistes. Vous pouvez retrouver mes autres critiques de livres portant sur le thème de la musique ci-dessous :

constance    Des-accords-Bernard-Friot    Les-gens-dansent-pour-ne-pas-mourir-CDC.com-CarrefourDesCul kcendres

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Bande-dessinee - Manga
commenter cet article

commentaires