Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:15

9782070440252

 

Résumé

 

Il passait par là, elle l'avait embrassé sans réfléchir. Maintenant, elle se demande si elle a bien fait. C'est l'histoire d'une femme qui va être surprise par un homme. Réellement surprise.

 

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

     La Délicatesse, 8e roman de cet auteur, mais pour ma part c’est le premier que lis. J’ai travaillé quelques mois en librairie l’an dernier, et je l’avais déjà repéré. Finalement c’est au boulot, qu’une collègue me parle de ce livre qu’elle a beaucoup aimé et se propose gentiment de me le prêter.

 

    Dans ce livre, Nathalie, après le deuil de son ami, doit réapprendre à vivre, chose difficile puisqu’elle se réfugie dans le travail. La question que l’on se pose : comment vivre, comment aimer à nouveau après avoir perdu l’homme de sa vie ? Finalement c’est un acte impulsif, qui va tout changer dans la vie de Nathalie. Foenkinos a très bien su décrire les sentiments de ses personnages, du deuil de Nathalie, à la frustration de Charles, etc.

    Par ailleurs, je trouve que ce livre porte très bien son titre. J’ai apprécié la légèreté, la sensibilité de son écriture, notamment dans la première partie du livre jusqu’à la mort de François. Il nous raconte leur rencontre, le développement de leur relation jusqu’au mariage d’une manière qui coule de source. J’ai trouvé que dans ce livre tout s’enchaine d’une manière très naturelle. Les ellipses temporelles de 3 mois puis 3 ans se fonde très bien dans le récit.

    Nathalie est un personnage intéressant, mais je crois que j’ai préféré Markus. Un homme apparemment banale, ni beau ni laid, qui ne se fait pas remarqué (pour dire même son patron ne connaissais pas son existence). Il est présenté comme un personnage que la vie n’a pas gâté sentimentalement, mais on n’a pas non plus envie de le plaindre. Je le trouve très attachant et son humour un peu décalé le rend intéressant. Tout comme Nathalie reprend vie en quelque sorte à la fin du livre, Markus prend de l’ampleur en tant qu’homme.

    Oui voilà un bilan positif, mais il y a un point qui m'a sauté aux yeux, pendant que je pensais à ce livre après l'avoir terminé. C’est l’intrusion sans suite de Charlotte qui, à mon sens, n’était pas nécessaire. Elle tente de rétablir le mal provoqué par l’accident qu’elle a causé, mais aucune suite n’est donnée sur la portée de son geste. Quel est la finalité de ce passage ? Je ne sais pas ou bien je n’ai saisi.

    A noter aussi quelque chose de particulier : les petites digressions entre deux chapitres. Enfin non techniquement ce ne sont pas des digressions, car en général ces parenthèses, dirais-je, ont un lien avec les chapitres qui les ont précédés. Bref. J’ai bien aimé ces petites parenthèses, petite pause ou petit plus dans le récit (enfin la plupart du temps, certaines m’ont laissé interrogative). Et encore une fois j’ai adoré le personnage de Markus et ce petit clin d’œil au Pez.

    Finalement c’était une belle, une bonne histoire que j’ai pris plaisir à lire.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature française
commenter cet article

commentaires