Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 10:52

cOUVRE FEU D4OCTOBRERésumé

 

Octavio, jeune Français d'Oran, en Algérie, vit une passion avec Judith. Mais l'été 1955, il doit tout quitter pour rejoindre Paris afin d'y suivre ses études universitaires. Lasse de l'attendre, se sentant abandonnée, Judith se jette dans les bras du frère aîné d'Octavio et l'épouse. En 1957, le couple débarque à son tour en métropole. Alors qu'Octavio s'engage dans la lutte clandestine aux côtés du FLN, son grand frère, qui est policier, choisit le camp de l'OAS. Dès lors, la tragédie est scellée entre ces trois-là, qui, malgré leurs trahisons, les querelles et tout ce qui les sépare, continuent de s'aimer en secret...

wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

    Au fil de la lecture de ce roman, je me suis rendue compte que mes connaissances sur cette partie de l'Histoire laissait à désirer. Je n'ai pas honte de le dire et je vais du coup certainement combler cette lacune prochainement. Le roman de Lancelot Hamelin est très bien documenté et je pense que mon manque de connaissance a un peu gâché ma lecture, en partie en tout cas. Car bien que l'intrigue autour de ce triangle amoureux soit abordable sans le contexte historique, il y a tout de même un autre niveau de lecture où cela m'apparait important pour comprendre l'ensemble. J'ai tout de même saisi l'essentiel, je pense.

    Octavio, quelques temps après son arrivée à Paris, s'engage dans des actions militantes en faveur de l'indépendance de l'Algérie, tandis que son frère s'engage lui en faveur de l'OAS. Octavio va finalement trahir le FNL et se cacher chez son frère et sa belle-soeur Judith, qui se trouve être son amour de jeunesse. Octavio va ainsi prendre le temps de rédiger son parcours, mais pas seulement.

     Le roman se découpe en plusieurs parties, constituées de plusieurs chapitre se déroulant à différentes années, notamment entre 1955 et 1957. L'action au présent se déroule en  1961, et relate la cohabitation entre Octavio, son frère aîné (qui n'est pas nommé), Judith et leur enfant, mais aussi la maladie qui ronge le narrateur. Une cohabitation pas toujours simple où le silence, les non-dits, une certaine rancoeur ou amertume flotte par moment. Amertume par rapport au fait que Judith ait épousé son frère notamment. Dans le roman, c'est donc Octavio qui a la parole et à travers lui, il s'adresse souvent à Judith. La fin du livre est particulièrement réussi. On se rend compte que le journal tenu par Octavio est lu par son frère, qui le lègue ensuite à ses enfants. C'est le moment pour lui d'exprimer son ressenti par rapport à son frère, à sa femme et leur relation.

    Un roman très riche et bien construit, mais qui ne m'a pas autant plu que je l'aurais pensé, peut-être pour une raison évoquée ci-dessus. J'ai tout de même été touchée par le parcours de chaque personnage, par la relation complexe qui les unit.

 

Lu dans le cadre du

critiquesABC2013

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature française
commenter cet article

commentaires