Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 13:38

le herosRésumé

 

Avec Le héros, formidable opus qui comptera plus de 500 pages une fois achevé (le 2e volume est prévu pour le printemps 2013), Rubín s’affirme comme un des dessinateurs les plus talentueux de sa génération ; on pourra apprécier son trait particulièrement dynamique et sa maîtrise du récit tout au long d’un espace narratif d’une ampleur, il faut le souligner, tout-à-fait exceptionnelle. Dans cet opus, c'est le mythe d'Héraklès qu'il revisite en lui apportant une touche de modernité.

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

Quand un livre, ou ici une BD, s'attaque à la mythologie, je suis enclin à m'y pencher. Je n'ai donc pas hésité à cocher cette BD lors de la masse critique organisée par Babelio.

    David Rubin revisite le mythe d'Héraclès de manière intéressante. Ici, le tome est centrée sur les 12 travaux et l'auteur réalise un hommage aux premier des super-héros et aux comics. Il faut noter que l'auteur reste fidèle au mythe. On retrouve la haine d'Héra pour Heraclès, Eurysthée qui lui impose des travaux sous l'influence d'Héra, son inquiétude face à la popularité grandissante d'Hercule, etc... A noter également qu'à cet univers mythologique, David Rubin incorpore un peu de technologie. Ainsi apparaissent des écrans, des téléphones, des motos, un avion, etc. J'étais réticente à ce sujet, mais finalement cela apporte un plus à l'histoire et puis si l'auteur s'était limité à retranscrire le mythe, la BD n'aurait certainement pas été si surprenante.

   On s'attache à ce héros que l'on voit enfant puis adulte. A travers les divers travaux et quelques flash-back, c'est la détermination, le courage, mais aussi le doute qui peuvent assaillir les héros qui sont dépeints ici. Héraclès est l'archétype du héros auquel David Rubin ajoute une touche inspirée des super-héros, car l'auteur en est passionné. Cela s'en ressent dans les dessins et le traitement des travaux. Par ailleurs, dans ce tome, l'accent est mis sur le destin d'Heraclès d'être soumis à Eurysthée, l'enjeu pour notre héros est de savoir s'il peut être le maître de son destin. Une scène à la fin illustre ce combat intérieur qui s'opère en lui. Je vous laisse découvrir comment cela finit.

Tout cela donne une BD pleine de rebondissements, notamment lorsqu'il découpent les scènes de combats, et aux dessins magnifiques. Je ne me lancerais pas dans une analyse graphique, car je ne m'y connais pas trop, je dirais juste que j'ai apprécié l'utilisation alternée de couleurs de fond, avec une prédominance tantôt de rouge, de vert, de jaune ou de bleu. 

Merci encore à Babelio pour cette découverte

 

La suite à venir au printemps 2013.

 

 

tous les livres sur Babelio.com

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Bande-dessinee - Manga
commenter cet article

commentaires