Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 09:58

retour de lilithRésumé

 

Dans ce texte poétique sensuel et fervent, Lilith la scandaleuse devient la porte-parole de toutes les femmes libres d’être et d’aimer.

Elle est l’incarnation de la féminité primale, celle que le mâle redoute car elle est capable de se libérer de son emprise, voire de prendre le pouvoir par la ruse. Elle se trouve donc associée aux sorcières, aux serpents, aux sirènes, aux goules… en un mot aux créatures démoniaques capables d’asservir l’homme. Mais elle est aussi et pour les mêmes raisons une figure de la féminité glorieuse, puissante et libre, revendiquée par les féministes depuis les années 1970.

Rien d’étonnant donc à voir l’auteure de J’ai tué Schéhérazade s’emparer de ce personnage biblique dans un texte incandescent, pour évoquer la féminité dans son plein épanouissement, la femme égale de l’homme dans le désir et dans l’accomplissement. Ce long poème en prose sensuel et fervent s’inscrit dans la même tradition que certains quatrains d’Omar Khayyâm ou les poèmes d’Abû-Nuwâs, avec lesquels il partage un érotisme joyeux indissociable de la vraie liberté d’être et d’aimer.

«De la flûte des deux cuisses monte mon chant, Et de ma luxure s’ouvrent les fleuves. Comment pourrait-il ne pas y avoir de déluge, A chaque fois qu’entre mes lèvres verticales brille un sourire ?»

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

   J'ai acheté ce livre lors de ma viste au salon du livre de Paris en mars 2012. Lilith, la première femme. C'est cette référence qui m'a intriguée et m'a poussée à acheter ce livre. Lilith est un personnage occulté par la Bible canonique, préférant directement passer au chapitre d'Eve.

Lilith est un personnage fort, une femme qui revendique son indépendance, son égalité vis-à-vis de l'homme, d'Adam.

    Dans une première partie, la parole est donné à Lilith. Lilith est une femme forte, qui ne s'est pas soumise à Adam, une femme aux multiples visages, possédant un appétit sexuel insatiable. Elle multiplie les amants et finit par être la maitresse de Lucifer par exemple . Voici plusieurs qualificatifs que l'on retrouve dans les divers poèmes : femme destin, les deux lunes, la déesse mère, la déesse épouse, lionne séductrice, ange libertin,

Elle est à plusieurs reprises assimilée ou comparée à d'autres figures féminines de l'histoire : Dalila, Salomé, Nefertiti, Hélène de Troie, Marie-Madeleine.

Il y a une certaine rancoeur, Lilith a un appétit de vengeance vis-à-vis d'Adam et d'Eve. L'auteur écrit par exemple : " Je reviens guéir les côtes d'Adam et libérer chaque homme de son Eve"

   Dans une deuxième partie, une petite pièce de théatre met en scène 7 hommes, illustrant la multitude de relations possibles entre l'homme et la femme : l'amant, le père, le fils, l'époux, le maître, le frère et l'ami. Chacun parle d'elle, de son rapport à Lilith.

  " - Elle est sept femmes. Une pour chacun de nous " dit l'époux

     - Plutôt sept pour chacun, renchérit l'amant "

Il y a ensuite un échange de parole ou le chiffre 7 apparait. Le chiffre 7 est important dans la Bible : sept jours de la création, sept péchés capitaux, etc.

   Enfin, dans une dernière partie, la parole est donné à Dieu, qui espère oublier être Lui. Dieu aime Lilith et avoue regretter de l'avoir chassée. Un moment il avoue même avoir créer Adam pour elle (et non l'inverse), mais elle s'ennuyait malgré tout. C'ets alors qu'il a crée une pâle copie d'elle avec Eve.

    En choisissant le personnage de Lilith, l'auteure parle de la femme, de son désir de liberté et d'indépendance, de son statut égale à celui de l'homme (Lilith fut utilisé comme symbole dans les années 70 d'un mouvement féministe). La mythologie venant appuyer cela, car Lilith fut crée de la même manière qu'Adam.

Voici donc un livre intéressant, intrigant dont je n'ai peut-être pas compris toutes les subtilités, mais dont la lecture fut agréable.

 

Livre lu dans le cadre du                                            A découvrir également

logo3

                                                     Royaume de cette terre

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature étrangère
commenter cet article

commentaires