Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 14:15

318R

Résumé

 

Enlila Apkallu s'est réfugiée sur une île. Elle va courir un marathon. Elle aimerait devenir la championne du jour, mais s'inspirant de récentes découvertes scientifiques, elle a décidé d'exploiter les effets neurochimiques de la course pour abolir ses obsessions.

Durant sa course, un homme rôde, on parle d'un psychopathe évadé d'un asile, un certain Marco la suit obstinément... Elle va dialoguer avec une entité bizarre, Astrocyte n°218. Il la guidera aux sources de ses tourments, voyage qui la propulsera dans l'histoire, puis, vers un autre espace-temps. La fin du marathon marquera le début d'une traque meurtrière où Enlila affrontera ses démons, leur tendra un piège, se battra pour que justice lui soit rendue.

wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture :

 

        Ce roman est divisé en 2 parties : la course de Enlila, dite Philippidine, puis la traque dont elle est l'objet. Il faut aussi savoir que ce qui caractérise ce roman, le 2e tome d'une trilogie pour le moins originale, c'est le mélange des genres : de l'aventure avec un soupçon de spéculation scientifique, qui cède peu à peu la place à de la science-fiction, du rêve et de la psychologie, l'intrigue policière (moins présente que dans le tome 1), apparait tout de même dans la 2e partie, un peu d'humour et une histoire d'amour aussi.

    L'auteur a réalisé ce mélange audacieux des genres de manière intéressante, cependant quelques points m'ont tout de même peu convaincu. Par exemple, dans la 1ere partie du roman dédiée à la course, comme cela est dit dans le résumé, Enlila "décide d'exploiter les effets neurochimiques de la course à pied pour tenter d'abolir ses obsessions". Je reconnais que son récit est très bien documenté, toutefois il m'a manqué cet ingrédient indispensable à la lecture pour vraiment adhérer à ce que nous raconte Enlila. Mais on sent qu'une intrigue plus profonde se trame, ce qui rend le tout plus intéressant au fond.

    On entre véritablement dans la science-fiction, lorsqu'Enlila entre en contact pendant sa course avec Astrocyte n°218, une sorte d'entité qui veille sur elle et agit sur son cerveau. Une fois encore, la façon dont cette rencontre est amenée m'a gênée, mais la suite en revanche m'a beaucoup plu. Il joue le rôle d'un guide et la fait voyager dans ses vies antérieures. Encore une fois, je tiens à mettre en évidence que l'ensemble est très bien documenté. Il s'avère donc, que ses vies antérieurs impactent sur ce qu'elle est aujourd'hui, sur ses peurs, ses actes et même sa vocation d'écrivain. Ce n'est certes pas une idée neuve, mais elle fonctionne et je me suis laissé prendre par l'histoire. Grâce à ses voyages, elle trouve finalement la force de reprendre ses droits sur son roman volé (dans le tome1).

    Dans la seconde partie, un personnage apparu dans la 1ere partie, prend plus d'ampleur : il s'agit de Marco. Sa crédulité face au voyage improbable d'Enlila m'a laissée perplexe au début, mais cela s'est arrangé au fil des pages. Marco l'aide donc à échapper à un mystérieux homme en noir qui la poursuit. L'ampleur de la traque dont elle est victime nous est révélée et tout s'accélère quand ils décident de piéger son poursuivant. Tout s'accélère, et on comprend que ce qui compte ce n'est pas qu'elle recouvre les droits sur son roman, mais qu'elle évolue, ne commettent plus les erreurs du passé et qu'une nouvelle vie l'attend. C'est un dénouement inattendu, puisque ses démêlés avec les voleurs de manuscrits ne trouvent pas de réponse, mais cela ne m'a pas déplu. Au contraire, je trouve la fin plutôt positive, c'est un nouveau départ et elle laisse présager un 3e tome qu'il peut être intéressant de suivre pour les amateurs de martiens

    Pour conclure, j'ai beaucoup apprécié les touches d'humour, le style d'écriture de l'auteur, notamment dans la 1ere partie. On remarque une écriture hachée, faite de phrases très courtes, donnant un rythme rapide de lecture, qui peut faire penser au marathon qu'elle est en train de courir, en alternance avec des passages plus longs et descriptifs correspondant à son passé.

    Enfin, au regard de tout ce que ce livre aborde, on peut dire que l'auteur a une grande imagination. L'histoire m'a plu, mais voilà j'émets une petite critique. Je suis en train de me dire que c'est peut-être les transitions, la façon d'amener par exemple la rencontre entre Enlila et Astrocyte, ou encore l'évolution soudaine de la relation entre Marco et Enlila, qui m'ont le plus génée dans l'histoire. C'est à mon sens le point faible de ce roman. Certains éléments ne sont peut-être pas assez creusé, si bien que j'ai eu l'impression en lisant qu'ils arrivent trop brusquement, sans annonce implicite ou autres méthodes permettant de faire passer une idée plus naturellement, si je puis dire.

 

Merci au site Les agents littéraires de m'avoir proposé ce livre.

Site de l'auteur : http://carolinemaillet.perso.neuf.fr/romans/

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Science-fiction
commenter cet article

commentaires

Caroline Maillet 09/11/2011 08:46


Bonjour Céline, Merci d’avoir lu et commenté « Le roman Athlètique de Enlila Apkallu ». Cela me fait trés plaisir que vous ayez mis l’accent sur « le mélange des genres » et que vous ayez apprécié
la documentation qui sous-tend le livre. J’y suis extrêmement attachée et je veille au maximum à ce que les informations scientifiques à partir desquelles s’installe la fiction soient sérieuses et
précises.Je suis contente aussi que l’Astrocyte 218 vous ait plu et que vous vous soyez « laissée prendre par l’histoire ». Vous comprendrez mieux, dans le tome 3 lorsqu’il sera publié, pourquoi
Marco est si crédule, en fait en adoration inconditionnelle devant Enlila depuis qu’il l’a aperçue. Je suis touchée que vous ayez aimé mon style et mon imagination. J’ai pris bonne note des points
faibles que vous avez relevés. J’espère que mon « petit » 3° sera plus abouti et que vous aurez envie de le lire. je suis à votre disposition pour répondre à des questions ou mieux faire
connaissance. Je viens d'explorer votre blog qui est vraiment trés intéressant.Merci pour toutes ces oeuvres que vous nous faites découvrir
Bien à vous,
Caroline Maillet
ps: j’ai des pages Facebook http://www.facebook.com/pages/Caroline-Maillet-et-les-romans-de-Enlila-Apkallu/139602632757007
un site perso http://carolinemaillet.perso.neuf.fr/romans/ si vous souhaitez des détails


aucafelitterairedeceline 10/11/2011 14:29



Je suis ravie que votre visite sur mon blog vous ai plu.


Il est vrai que j'ai apprécié la fin de votre roman, je lirais donc le 3e tome avec plaisir quand il sera publié. Je vais ajouter le lien de votre site à l'article.


Bien à vous


Céline