Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 22:02

Les cenciRésumé

 

La vie exécrable qu'a toujours menée François Cenci, né à Rome et l'un de nos concitoyens les plus opulents, a fini par le conduire à sa perte. Il a entraîné à une mort prématurée ses fils, jeunes gens forts et courageux, et sa fille Béatrix qui, quoiqu'elle ait été conduite au supplice à peine âgée de seize ans (il y a aujourd'hui quatre jours), n'en passait pas moins pour une des plus belles personnes des Etats du pape et de l'Italie tout entière.

wpe106wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

D'abord, je remercie Babelio et la maison d'édition L'Herne de m'avoir permis de découvrir cette nouvelle de Stendhal.

    Cette nouvelle, comme le titre l'indique, est dédié à la famille Cenci, grande famille romaine au XVIe siècle. Avant d'en venir à cette famille, Stendhal passe en revue ce que j'appellerai une "histoire des don Juan". Il existe différents types de don Juan, et François Cenci en ai un, mais pas un du type de celui de Molère (régi par l'idée d'être "un homme de bonne compagnie"). François Cenci est un solitaire égocentrique qui n'agit que pour son plaisir. Stendhal nous en fait un court portrait (p.18).

    Stendhal s'occupe donc du cas Cenci. Il raconte comment p.19 les circonstances qui l'ont fait se pencher sur les Cenci.

     Ce qui m'a paru intéressant, c'est le contexte historique que Stendhal prend le temps de placer. Par exemple, il cite le nom des papes qui se succèdent à cet époque (à un rythme rapide d'ailleurs) et leurs moeurs. Certains étant plus sévères que d'autres, imposant cela au peuple :

   " Beaucoup de romains se rappelaient encore, avec un amer regret, la liberté de penser et d'agir dont on avait joui du temps de Léon X, qui nous fut enlevé..."  

    "Sous Paul III, temps où l'on pouvait encore parler avec une certaine confiance..."

    Maintenant pour vous parler de cette affaire et notamment des protagonistes, j'insiste sur le personnage de François , qui est horrible et antipathique, dans tous ses actes et son comportements vis-à-vis de ses enfants, qu'ils rejettent ou pour Béatrix, dont il abuse. Par ses agissements, François s'attire la haine de sa propre famille. C'est suite à de mauvais traitements répétés que Béatrix et sa belle-mère conspirent pour le tuer à l'aide des frères de Béatrix. A aucun moment Béatrix ne renoncent, doutent, c'est pour elle LA chose à faire, tandis que pour ses frères au dernier moment la peur les saisit. Dans une belle plume, riche en détails Stendhal nous fait part de ce qui a mené Béatrix et les autres à ce parricide, de leur inculpation et de leur condamnation. Dans ce récit, on voit particulièrement bien que le narrateur est partagé :  le crime est condamnable, mais on ne peut vraiment accabler Béatrix pour son geste, vu le personnage qu'était son père.

     En préface, il est dit que Stendhal traite cette affaire en insistant sur la dimension instinctive des personnages, mais aussi sur le courage de Béatrix, sorte de martyre. Ce deuxième point m'est apparu plus présent dans le récit. Mais comme on dit, un livre peut avoir plusieurs lectures et selon l'âge, la période et l'état d'esprit dans lequel l'on se trouve, on perçoit le livre différement.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature française
commenter cet article

commentaires