Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 08:53

thermae-romae-1-casterman

Résumé


Lucius Modestus, un architecte romain de l’Antiquité boudé par la profession décide d’aller se détendre aux thermes. Alors qu’il s’immerge dans l’eau, il se retrouve aussitôt transporté dans le temps et l’espace, atterrissant dans un bain public du Japon contemporain. Ces étranges voyages lui permettent de s’inspirer des inventions japonaises et des techniques modernes pour briller à Rome et s’attirer les faveurs de l’empereur Hadrien.

wpe106wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

 Depuis que je travaille en librairie, j’aime expérimenter de nouvelles lectures. Ordinairement je suis davantage portée vers la littérature française, étrangère, la SF ou le fantastique. Maintenant dans ma PAL, j’ai une petite liste de policier et de thriller, et je commence à intégrer des BD et mangas. C’est un manga que sera le sujet de cet article.

Qu’est-ce qui m’a poussée à me procurer ce manga ? La thématique (pour rappel, je suis férue de livre ayant pour cadre l’antiquité) et les très bons échos qu’il a reçu.

    Pour l’instant, deux tomes sont parus en France. Je n’ai lu que le premier et j’ai adoré.

   L’histoire est originale. L’auteur confronte 2 cultures vivant à 2 époques différentes, mais ayant pour point commun la culture des bains. Ainsi un architecte romain trop classique, Lucius Modestus, en mal d’inspiration, dans une période ou l’innovation est le maître mot, trouve chez le peuple des « visages plats » tout ce dont il a besoin. L’eau est une sorte de portail vers cette autre époque et l’emmène toujours à l’endroit dont il a besoin pour satisfaire les attentes de ceux qui l’engagent.

    Son orgueil de romain est mis à mal par l’ingéniosité de ce peuple qu’il prend au début pour des esclaves. Au fil des chapitres, sa renommée grandit et des projets de plus en plus innovants lui sont demandés. On loue son génie, mais au fond, il ne fait qu’emprunter des idées, comme l’ont toujours fait les romains, et lui seul le sait. Cela le met peut-être un peu mal à l’aise à un moment, mais il n’en dit rien.

   Par ailleurs, entre deux chapitres, l’auteur nous donne plus de renseignements sur la place des bains dans la vie des romains ou des japonais. On sent qu’elle s’est documenté sur ce sujet ce qui rend le manga plus intéressant encore.

   Ce premier tome est centré sur sa carrière en constante progression, mais l’auteur laisse entrevoir un autre aspect de sa vie : sa femme est mentionnée à plusieurs reprises. Et le mot de la fin lui est consacré. Du coup j’ai envie de connaitre la suite des aventures de Lucius.

 

Découvrez aussi mon avis de lecture du tome 2

thermae

 

Manga lu dans le cadre du

Composition1

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Bande-dessinee - Manga
commenter cet article

commentaires