Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 10:18

  zombies

Résumé

 

Les trois meilleurs écrivains américains vivants sont Bret Easton Ellis, Bret Easton Ellis et Bret Easton Ellis. Tous les autres donnent sommeil (...). On lui reproche de ne parler que de sexe, de violence et de fric, mais c'est l'Amérique qu'il décrit - le pays qui mélange le mieux ces trois ingrédients. Dans Zombies, son quatrième livre, il enfonce le clou. On retrouve ses héros superficiels qui hésitent entre se tuer, regarder MTV ou reprendre un Valium (...). C'est un livre incroyable. Ellis fait précisément à la littérature ce que Basquiat a fait à la peinture : la réveiller

wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

    Zombies de Bret Easton Ellis est un recueil de nouvelles racontant un épisode de la vie de diverses personnes vivant à Los Angeles. Au fil de la lecture, on devine que les personnages ont un lien plus ou moins direct les uns avec les autres.

    J'ai vraiment apprécié son écriture, mais le problème dans ce livre est que les histoires ne m'ont pas toutes touchées. Ici nous sommes plongés dans la vie de personnes en général riches, qui ont beaucoup pour être heureux - même si l'argent ne fait pas le bonheur, j'en conviens - mais qui en fait nous apparaissent superficielles. Il est question de sexe, drogue. Je n'ai pas compté toutes les fois où ces personnes avalent valium sur valium. Ordinairement je n'ai pas de mal avec les romans qui prennent pour cadre notre quotidien, le côté désenchanté que l'on trouve dans la littérature contemporaine me plait assez, mais ici je n'ai pas totalement été fan de ce qu'a écrit l'auteur.

   Que dire de plus? Ah si que j'ai entendu du bien d'American Psycho, je m'essaierai à le lire.

 

Lu dans le cadre du

challenge-abc2012

Partager cet article

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature étrangère
commenter cet article

commentaires