Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 14:52

accuséRésumé

 

Ce matin de décembre 1982, la jeune Debbie Carter ,rît, étranglée et violée, au pied de son lit défait.
La nouvelle pétrifie la petite ville d'Aria, perdue au c?ur de l'Oklahoma. Bientôt la fièvre s'empare des services de police, jusqu'au délire. Comment expliquer que Gien (tore, dernière personne à avoir vu la victime vivante, n'ait pas été soupçonné ? Pire: comment accorder du crédit à sa seule version des faits Un innocent, Ron Willianson, va pâtir de ces grossières erreurs. Certes, son profil ne plaide pas en sa faveur : ancienne gloire locale du base-ball, alcoolique, dragueur invétéré et dépressif chronique, il fait un coupable idéal.
Mais les charges sont minces. Faux témoignages, interrogatoires musclés, acharnement : le calvaire de Williamson durera douze ans avant qu'il ne soit arraché de justesse au couloir de la mort.

wpe106wpe106wpe106

 

Avis de lecture

 

   Ce livre, bien que justement rangé en section policière dans les librairies, est à mettre à part d'autres romans de ce rayon. En effet, ce livre est davantage un récit, qu'un roman policier. Il est d'ailleurs spécifié que c'est un récit fondé sur des faits réels en quatrième de couverture.

    L'action débute dans les années 80, par la découverte du corps de Debbie Carter, assassinée chez elle. Une enquête débute est très vite la police a Ron Williamson dans son viseur. John Grisham dans le deuxième chapitre exclusivement consacré à Ron, nous décrit sa vie, le contexte de sa situation présente, ses problèmes, etc. Ron, que la vie n'a pas gâté, semble un coupable tout désigné, mais les sous-entendu du narrateur (qui prend parti pour l'accusé) nous amène à la prendre en pitié.

    John Grisham fournit un roman très précis et documenté sur l'évolution du système judiciaire, date et évènement à l'appui. On se doute que pour la résolution d'affaires criminelles dans les années 80 les moyens ne sont pas les mêmes qu'aujourd'hui, mais dans cette affaire, c'est clairement les enquêteurs et leurs méthodes qui sont mises en causes : les indices semblent s'adapter au suspect et non l'inverse. Ils ont un coupable et tout doit tendre à prouver que c'est lui. Remettre en cause leur certitude et chercher un autre coupable n'est pas envisagé ou envisageable. Ces méthodes douteuses font plusieurs victimes, car en plus de l'affaire Carter, une seconde apparait.

    Au fur et à mesure que j'avançais dans ma lecture, j'étais totalement abasourdie et révoltée par les condamnations des soi-disants coupables. Ce livre ne recèle pas de surprises dans sa trame, car il est annoncé en résumé que Ron Williamson va s'en sortir de justesse. C'est la manière dont cela va arriver qui est importante. Grisham nous relate l'évolution psychologique de Ron notamment, qui oscille entre dépression, tentative de suicide, etc. Il aura fallu une dizaine d'années et l'arrivée des tests ADN pour que son innoncence soit prouvé et même comme cela, la police d'Ada a eu du mal à reconnaitre ses torts.

    Ce roman est marquant, tant par les conséquences d'une telle erreur judiciaire, que par l'explication de la mentalité , de la perception de la peine de mort à l'époque. La lecture n'est pas toujours aisée, notamment lorsque l'auteur se lance dans un historique juridique, mais c'est un livre vraiment intéressant et fait réfléchir sur la condition de vie en prison, la peine de mort, la fiabilité du système judiciaire (même si en France cela fonctionne différemment, la question de la fiabilité est tout autant valable).

     Enfin, j'ai aimé la façon dont il introduit la ville d'Ada au premier chapitre, de même que le récit de la vie de Ron Williamson, parenthèse capitale pour comprendre le personnage. Je vais vous avouer en toute franchise que j'ai trouvé le récit parfois monotone, mais c'est une lecture que j'ai malgré tout apprécié, pour les raisons citées plus haut.

 

Lu dans le cadre du

challenge-abc2012

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Policier et thriller
commenter cet article
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 10:18

  zombies

Résumé

 

Les trois meilleurs écrivains américains vivants sont Bret Easton Ellis, Bret Easton Ellis et Bret Easton Ellis. Tous les autres donnent sommeil (...). On lui reproche de ne parler que de sexe, de violence et de fric, mais c'est l'Amérique qu'il décrit - le pays qui mélange le mieux ces trois ingrédients. Dans Zombies, son quatrième livre, il enfonce le clou. On retrouve ses héros superficiels qui hésitent entre se tuer, regarder MTV ou reprendre un Valium (...). C'est un livre incroyable. Ellis fait précisément à la littérature ce que Basquiat a fait à la peinture : la réveiller

wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

    Zombies de Bret Easton Ellis est un recueil de nouvelles racontant un épisode de la vie de diverses personnes vivant à Los Angeles. Au fil de la lecture, on devine que les personnages ont un lien plus ou moins direct les uns avec les autres.

    J'ai vraiment apprécié son écriture, mais le problème dans ce livre est que les histoires ne m'ont pas toutes touchées. Ici nous sommes plongés dans la vie de personnes en général riches, qui ont beaucoup pour être heureux - même si l'argent ne fait pas le bonheur, j'en conviens - mais qui en fait nous apparaissent superficielles. Il est question de sexe, drogue. Je n'ai pas compté toutes les fois où ces personnes avalent valium sur valium. Ordinairement je n'ai pas de mal avec les romans qui prennent pour cadre notre quotidien, le côté désenchanté que l'on trouve dans la littérature contemporaine me plait assez, mais ici je n'ai pas totalement été fan de ce qu'a écrit l'auteur.

   Que dire de plus? Ah si que j'ai entendu du bien d'American Psycho, je m'essaierai à le lire.

 

Lu dans le cadre du

challenge-abc2012

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature étrangère
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 10:12

Parmi mes lectures de ces 15 derners jours

J'ai bientôt fini de le lire, mais je sais que j'ai préféré la lecture de l'Accusé de John Grisham,

à celle de Zombies, de Bret Easton 'Ellis

 

Ma lecture du moment

L' accusé de John Grisham

 

Mes prochaines lectures

Pour seul cortège de Laurent Gaudé

 

Et vous, que lisez-vous ?

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Et vous, que lisez-vous ?
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 09:50

chambre a remonter le tempsRésumé

 

Alors qu'ils emménagent au Mans dans une agréable maison du centre-ville, Benjamin Berton et son épouse croient enfin trouver le bonheur parfait. Leur petite fille est magnifique, le travail supportable et le voisinage amical. Mais le jeune homme ne tarde pas à découvrir les propriétés étranges de la chambre du milieu qui vont bousculer ses certitudes et son équilibre mental.

Entre fausse autofiction et roman fantastique, Benjamin Berton (le vrai) propose une radiographie très fine, souvent glaçante, de l'ennui dans le couple. Il brosse, à travers l'évocation d'une vie banale aux prises avec l'irrationnel, un tableau saisissant de la société contemporaine, dont la drôlerie compense la déprimante exactitude.

wpe106wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

    Ce roman de Benjamin Berton de la rentrée littéraire 2011 est à découvrir !

    De quoi est-il question? Une chambre à remonter le temps ? Je dois dire que quand j'ai vu le titre, je me le suis procurer sans en lire le résumé. Alors, quand, la semaine dernière, je me suis dit : la rentrée littéraire 2012 arrive, il faut que j'écoule ce qu'il me reste de celle de 2011, j'ai pris ce livre et j'ai lu la quatrième de couverture. Je me suis demandé : comment l'auteur va-t-il réussir à introduire cette chambre à remonter le temps dans un récit qui semble centré sur le vie du couple Berton ? Et bien c'est une réussite. Ce livre m'a totalement plu.

     Il faut noter que le narrateur porte le nom de Benjamin Berton. Ce roman est une autofiction, un récit dont l'auteur est le narrateur et le personnage principal, mais qui se réclame malgré tout de la fiction. Il est d'ailleurs difficile de mettre une étiquette sur ce livre qui oscille entre la réalité et le fantastique.  C'est donc la vie de Benjamn Berton et de son épouse Céline que nous suivons. Ce couple de trentenaire vit au Mans depuis quelques années et vient d'acheter une maison pour l'arrivée de leur premier enfant. Elle travaille au Mans, tandis que lui prend le train tous les jours pour Paris. Le Mans est décrit comme une ville triste, morne un peu comme la vie de ce couple. Le couple Benjamin-Céline semble se disloquer, leur rapport se dégradant sans cesse. Lui songe à partir, mais n'en a pas le courage préférant par exemple pousser à bout sa compagne en espérant qu'elle franchisse le pas.

     Et là vous vous dites, mais qu'en est-il de cette fameuse chambre ? Le mystère est introduit lors de la visite de la maison par le couple. La chambre étant condamné pour une mystèrieuse raison qui aurait peut-être un rapport avec leur fils décédé, cela éveille la méfiance de Céline, mais finalement cela ne les empêche pas d'acheter la maison. Cette chambre, dite la "chambre du milieu", devient un bureau, un bureau dans lequel notre narrateur trouve refuge et s'endort, délaissant le lit conjugal. La première nuit passé là-bas le trouble. Il s'endort un vendredi soir et lorsqu'il se réveille, c'est dimanche et il a totalement oublié ce qu'il s'est passé entre-temps. A ce moment-là, il croit "perdre la boule". La deuxième fois, cela lui permet d'éviter de fire face aux conséquences d'une dispute. C'est le début d'une série d'expérimentations où il multiplie les sauts dans le futur et de rares fois dans la passé. Son quotidien est si banale et répétitif, que son absence ne lui pose pas de véritable souci. Le plus étrange est qu'un double, un "ectoplasme" semble tenir son rôle durant le temps qu'il passe dans cette chambre.

      Ce qu'il manquait à Benjamin dans sa vie de couple finalement c'était l'amour et une déclaration d'amour de sa femme. Lorsque celle-ci vient à lui avouer qu'elle a encore des sentiments pour lui. Pour sauver son couple, sa famille, il décide de se servir de la chambre, mais je vous laisse découvrir ce qu'il s'y passera en sortant.    

     Pour conclure, dans ce roman il y a d'un côté un regard sur le quotidien d'un couple confronté à des problématiques communes à tout le monde (enfant, maison, rites de la vie en communauté, etc), il y a aussi l'histoire de la vie de couple avec ces hauts et ces bas, surtout des bas, l'accent est tout de même mis sur l'homme et la façon dont il vit le quotidien. Et enfin le côté fantastique de l'histoire avec cette mystèrieuse chambre, qui lui sert sert d"échappatoire.

Les petits plus de ce roman : l'écriture et le ton donné au récit ; les références littéraires venant toujours appuyé une idée, un avis (que l'on peut imputer à l'auteur et non au personnage); le regard de Benjamin Berton sur le monde qui l'entoure, sur le quotidien, la vie de couple, son quartier tranquille, etc. Il porte un regard qui semble critique dans le bon sens du terme, parfois avec un brin de désillusion et amer.

 

Vous aimerez peut-être :

bordage 

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature française
commenter cet article
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 09:23

Parmi mes lectures de ces 15 derners jours

Mon livre préféré est La chambre à remonter le temps, de Benjamin Berton

 

Ma lecture du moment

Zombies, de Bret Easton Ellis

 

Mes prochaines lectures

L'accusé, John Grisham

 

Et vous, que lisez-vous ?

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Et vous, que lisez-vous ?
commenter cet article
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 14:50

Bonne fortune de mr maRésumé

 

A Shanghai, les Ma tiennent une librairie réputée que fréquentent aussi bien les intellectuels que les gens du quartier. Un soir de l’hiver 1962, monsieur Ma est arrêté et condamné à l’’emprisonnement pour activités subversives. Le jeune Huang décide de découvrir l’origine des ennuis des Ma. On murmure qu’il pourrait s’agir d’un livre, un roman étranger à propos d’un mystérieux docteur russe, Jivago.

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

Il s'agit ici d'une petite nouvelle de Qiu Xiaolong, autrement connu pour ces romans policiers, fort sympathique à lire.

L'histoire commence en 1962, sous Mao, et se déroule à la cité de la Poussière Rouge. Pour ces nouvelles l'auteur se serait inspirée de ce qu'il aurait entendu  dans sa jeunesse. Cette nouvelle-ci est consacrée à Monsieur Ma, un libraire, bien sous tout rapport, jusqu'à ce que la police vienne l'arrêter. Monsieur Ma tenait, avec sa femme, une petite librairie qui ne rapportait pas grand chose. Des clients venaient souvent lire dans sa boutique,n'ayant pas les moyens d'acheter. L'un d'eux (Huang) s'étonne de cette arrestation et décide de mener une discrète invesitgation, pour ne pas être arrêter à son tour, mais ne trouve rien qui puisse l'accabler. En menant cette petite investigation, c'est les dessous de ce système qui font l'objet d'interrogation.

Parallèlement il y a aussi la pauvre Madame Ma, seule, livrer à elle-même et du fait de l'arrestation de son mari, elle est devenu "memebre de la famille d'un contre-révolutionnaire". A ce titre elle est mis au banc de la société. Un choix s'offre pourtant à elle : le divorce. Mais elle refuse et attend son mari coûte que coûte.

On apprend plus tard le motif de son arrestation bien plus tard : la possession d'un livre d'origine russe interdit en Union Soviétique, parlant d'un docteur russe. Cette emprisonnement dura 20 ans au lieu de 30 et lui permit finalement d'ouvrir un commerce plus florissant.

C'est sur un ton léger que ce récit de la mésaventure de monsieur Ma nous est racontée. A travers ce récit, Qiu Xiaolong, en nous dévoilant les véritables raisons de l'arrestation, parle du système en vigueur à l'époque.

 

Livre lu dans le cadre des challenges

challenge-abc2012  logo3

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature étrangère
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 11:22

confins -35656a7Résumé

 

22ème siècle : La troisième guerre mondiale tant redoutée a eu lieu. Cette fois, la planète a bien failli disparaitre. Les rares survivants ont créé un état unique soumis à des règles strictes de sécurité.

Pour avoir enfreint ces règles par amour, Rön, un jeune pilote de stratonef, se retrouve sous le coup d’une sanction. Il est envoyé seul dans une base lointaine, située sur l’astéroïde Toria III, en orbite autour de Pluton. Aux limites extrêmes de l’espace connu par les astronautes terriens, il n’y assure qu’une mission de surveillance.

Avec pour seule compagne l’ordinateur de la base, il se morfond et compte les jours qui le sépare de la fin de sa peine. Il ne se passe jamais rien sur ce caillou glacé, loin des routes spatiales habituelles Rien, jusqu’au jour où l’alarme retentit pour la première fois dans la base, troublant de façon définitive la désespérante tranquillité de ce Robinson de l’espace.

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Mon avis de lecture

 

    Dans ce roman de science-fiction, Christian Antoine a introduit deux ingrédients qui m’ont tout de suite intéressée : un monde s’inscrivant dans un futur post-apocalytpique et l’irruption inattendue d’une forme de vie extraterrestre.

    Ce monde post-apocalyptique se situe au 22ème siècle. Ayant subi une nouvelle guerre mondiale qui a été très dévastatrice pour la planète, les quelques nations survivantes se rassemble pour former un seul et même pays : l’Eurafrique et adopte une langue unique : l’espéranto. Les rescapés forment donc un nouveau gouvernement strict notamment en ce qui concerne l’insécurité, ceci expliquant la lourde sanction de Rön pour avoir franchi lors d’un de ses vols en stratonef la frontière (cela afin d’arriver à l’heure et retrouver sa compagne). C’est un monde de paix qui survit donc depuis plus de 100 ans.

    Dès le début du roman nous entrons dans le vif du sujet : une alarme retentit, un objet inconnu est repéré, un objet qui ne vient pas de la Terre à la dérive. Rön souhaite se porter à son secours ou du moins s’en approcher, contre l’avis de l’ordinateur. L’ordinateur a été conçu afin de protéger la base et ses occupants, si bien que la relation entre lui et Rön s’avère parfois conflictuelle au fil du livre. On comprend vite que l’ordinateur a la possibilité de contrôler la base si le besoin s’en ressent, si bien que Rön se sent trahi lorsque celui-ci prend l’initiative d’avertir la Terre de la situation.

    De ce vaisseau, Rön ne revient pas seul : il ramène une vie extraterrestre et une étrange sphère. La créature s’apparentant à un insecte qui suscite d’abord de la peur, du dégoût chez notre héros. Rön prend la décision de la maintenir en vie. Très vite, la Terre s’immisce dans cette affaire et donne pour ordre d’isoler la créature et de ne pas tenter quoi que ce soit avec la sphère. Hors cette sphère semble avoir un pouvoir d’attraction fort et Rön va désobéir à ses supérieurs. Dès lors on devine que cela va mal tourner pour lui et cela ne va pas aller à s’améliorant. Toujours est-il que Rön entend agir comme il pense être juste et grâce à cela, il va comprendre qui est cette créature, d’où elle vient et l’histoire de son peuple. L’arrivée d’un second vaisseau, semblable au premier, va aggraver sa situation vis-à-vis de la Terre et sa relation avec l’ordinateur.

    L’histoire prend un nouveau souffle avec le développement en parallèle de l’histoire de Lysane, la compagne de Rön, qui embarque dans un vaisseau clandestinement pour rejoindre son aimé. Lysane finit par le retrouver et pour eux c’est le début d’un nouveau combat. Un combat contre l’ordinateur, contre l’Autorité terrienne, pour Perséïda (la créature) et ceux de son espèce.

   J’ai pris plaisir à lire ce roman, j’ai apprécié la touche d’ironie dans les dialogues entre Rön et l’ordinateur, le futur imaginé par l’auteur. J’ai ressenti à certains moments de lecture une certaine naïveté, mais à l’heure de ma critique je ne retrouve plus ce qui a pu me faire ressentir cela. Toujours est-il que les personnages étaient sympathiques. L’action subit des rebondissements et les mystères autour de la sphère ou de l’extraterrestre ne font pas surgir de véritable suspens. Ce qui a plutôt motivé ma lecture est la curiosité de voir l’évolution de cette créature, la façon dont va se sortir le couple de cette histoire.

 

Retrouvez ce livre sur le site des éditions Stellamaris

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Science-fiction
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 16:33

satorRésumé

 

Rome et Jérusalem, 62-67 après J.-C. Trente ans après Ponce Pilate, Lucius Albinus est procurateur de la province de Judée. A la demande de son oncle, Balbus Pison, sénateur romain secrètement converti au christianisme, Albinus entreprend de déchiffrer le cryptogramme sacré qui sert de signe de ralliement aux premiers chrétiens persécutés par Néron.

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

Ce roman historique est vraiment intéressant et bien mené. L'histoire se déroule après le mandat de Ponce Pilate en tant que procurateur, après la mort de Jésus et pendant le règne de Néron, alors que la secte des chrétiens prend de l'essor.

     Nous lisons ici les chroniques de Lucius, procurateur de la province de Judée, ainsi que sa correspondance avec son oncle le sénateur Balbus Pison. Balbus s'est converti au christianisme et fait d'abord appel à son neveu pour percer à jour le secret d'un cryptogramme, puis pour enquêter sur la mort de Jésus. Cette enquête va l'amener à la rencontre de personnes ayant côtoyé Jésus ou ayant assisté à sa mort. Finalement cette enquête compte peu pour Balbus, trop préoccupé par sa survie. Il est en effet menacé par Poppée, et sa condition de chrétien, à cause d'évènements tragiques à Rome, va le pousser à se cacher.

     Alain le Ninèze retrace ainsi des faits historique intéressants (l'incendie de Rome, le complot pour tuer Néron, etc) mais apporte une direction particulière au récit en centrant l'action en Judée sous le mandat du procurateur qui succède à Ponce Pilate.

      Un trés bon roman historique, servi par une plume agréable à lire, pour ceux qui aime se plonger dans cette partie de l'Histoire. A noter qu'Alain le Nineze a écrit d'autres romans historique comme La controverse de Bethléem (octobre 2009), Agla, le premier évangile (mai 2012)

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature française
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 16:30

thermae-romae-tome-3Résumé

 

L’aventure spatio-temporelle continue pour notre cher architecte Lucius. Pris au piège par des sénateurs véreux, il retourne la situation à son avantage avec brio grâce à sa foi en la grandeur des Thermes ! Reconnu maintenant comme le nouvel architecte de l’Empire, les commandes affluent de tous côtés et c’est une nouvelle fois dans le Japon contemporain qu’il puise son inspiration et innove en construisant ici une ville thermale, là une baignoire individuelle en bois et là-bas des bains totalement divins !

wpe106wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

    Ce nouvel opus m'a bien distrait lors d'un trajet en train. A la fin du tome 2, l'auteure a su nous mettre en haleine avec cette menace qui pèse sur Lucius.

    Dans ce nouveau tome, la menace se précise et trouve une issue favorable,heureusement pour notre ami Lucius, qui poursuit sa construction de bains. Il y a encore une évolution d'ailleurs, car Lucius fait davantage preuve d'imagination, d'innovation, et c'est une de ses idées qu'il retrouve chez les "visages plats" ou encore il en vient lui-même à faire une leçon de construction de bains à la romaine à un visage plat. Ce passage est vraiment intéressant, car ce jeune japonais se retrouve confronté au même  type d'employeur que Lucius : un homme qui veut des bains luxueux, au bord du vulgaire. Mais l'arrivée de Lucius va tout changer. Pour Lucius c'est une fierté, de savoir que Rome inspire finalement ce peuple.

    Parallèlement il ya l'intrigue autour de la succession d'Auguste. Celui qui y est prédestiné n'est guère apprécié et la fin ne présage rien de bon pour celui-ci.

    Les plus de cette série sont toujous la grande documentation de l'auteur, une évolution intéressante de l'intrigue et notamment des voyages de Lucius. A la base l'auteure ne pensait pas faire autant de tome, mais l'engouement étant là, elle a continué. Pour l'instant, l'histoire tient la route et est de qualité.

A suivre le tome 4 en octobre

 

Retrouvez les articles concernant les tomes précdents

thermae-romae-1-casterman  thermae

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Bande-dessinee - Manga
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 15:00

Les vacances d'été : l'occasion de se reposer, de visiter, de s'aérer, mais aussi de lire des livres que l'on a depuis longtemps dans ses placards, ou d'acheter ceux qui nous font envie.

 

Certains chercheront du frisson et/ou du suspens :

carroge    9782809804201-G  giebel-ombre  predateur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres préfèreront s'évader loin, dans un autre univers ou un autre temps :

images-copie-2   la%20plan%E8te%20des%20singes  Oms-en-serie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

63701024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais peut-être ne voulez-vous ni l'un ni l'autre, juste une histoire agréable à lire pour se distraire simplement :

9782070440252   images-copie-1 satane-dieu-jean-louis-fournier-L-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ou bien quelques bons livres qui ont fait leurs preuves en traversant les années :

63249453 pamiretrouve  MeilleurDesMondes 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gatsby

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quoi qu'il en soit, quel que soit vos préférences, vous trouverez

votre livre de l'été.

Pour ma part, sachez que j'ai choisi l'évasion, l'évasion aura toujours

ma préférence.

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Divers
commenter cet article