Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 12:15

Halo l'amour interdit

Résumé

 

Il ne se passe pas grand-chose dans la ville somnolente de Venus Cove. Mais tout change quand trois anges sont envoyés du ciel pour protéger la ville contre les forces des ténèbres grandissantes, Gabriel le guerrier, Ivy la guérisseuse et Bethany qui est la moins expérimentée du trio. Ils travaillent dur pour dissimuler leur véritable identité mais aussi et surtout leurs ailes. Cependant leur mission est mise à mal lorsque la plus jeune des anges, Bethany, est envoyée au lycée et tombe amoureuse du beau délégué de classe, Xavier Woods. Défiera-t-elle les lois du Paradis en l'aimant ? Les choses se compliquent lorsque les anges se rendent compte qu'ils ne possèdent pas les seuls pouvoirs paranormaux de Venus Cove. Il y a un nouvel arrivant en ville, il est charmant, séduisant et mortel. Pire encore, il en a après Bethany.

 

wpe106

 

Avis de lecture


   Encore une saga sur le thème des anges, alors je me suis dit que cela méritait de s’y pencher un peu.

   Le livre se laisse lire très facilement. Le trio angélique arrive dès le premier chapitre à Venus Cove. Dans les premiers chapitres, ils se font à la vie d’humain, puis, ils commencent à se mêler aux humains. Au fil du temps Béthany apprend les rudiments de la vie humaine, tout en tachant de garder son identité secrète. Puis arrive un beau jeune homme, qui va tout chambouler. Un cheminement classique. Mais je trouvais intéressant que, cette fois, l’histoire ne se déroule pas du point de vue de l’humaine. De même ce n’est pas l’humaine qui a un coup de foudre, mais l’ange.

   Cependant, j’ai été déçu, car j’ai trouvé cette histoire d’amour entre Bethany et Xavier un peu trop centrale dans le livre. Alors oui, dans le titre il y a « l’amour interdit », mais ce qu’il y a d’intéressant dans ce genre de livre à mon sens, c’est la présence d’une intrigue plus profonde, plus ambitieuse, avec un enjeu un peu plus important. Il y a certes une menace à Venus Cole, mais franchement, la menace n’est pas si terrible. Le méchant de l’histoire n’est d’ailleurs pas si maléfique. Ces actions de malfaisance sont assez légères. Cela se limite surtout à se venger de Bethany qui l’a blessé dans son orgueil en le rejetant.

   Finalement, je n’ai pas été emportée par ce livre, bien que je reconnaisse qu'il se lise très bien. Mais le livre se laisse lire sans grande surprise ou rebondissement. De plus, c’est vers la page 190, qu’un personnage énigmatique fait (enfin) son apparition. Il est prévisible que ce soit le méchant de l’histoire, mais non, Béthany ne s’en rend pas compte, malgré les allusions. Elle est certainement trop obnubilée par son histoire d’amour. A mon sens, il conviendrait mieux à un publique de jeunes ados. L’histoire répondra davantage à leurs attentes en matière de lecture.

Je ne poursuivrais pas la lecture de cette série, mais j'y jetterais peut-être un coup d'oeil si je tombe dessus par hasard en librairie. En tout cas le deuxième tome sortira en 2012 sans plus de précision, mais il est déjà disponible en anglais, pour ceux que cela intéresse.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 16:33

book cover l alcool et la nostalgie 159839 250 400 Résumé

 

Réveillé en pleine nuit par un coup de téléphone de Jeanne qui lui apprend la mort de Vladimir, Mathias part dans l'heure à Moscou pour y retrouver celle qui reste, son amour défunt.
Dans la douleur du deuil, au cœur d'une ville déboussolée, vaste terrain vague peuplé par des ombres, les anciens amants se retrouvent brièvement réunis autour de la dépouille de leur ami. Mais il va falloir l'escorter jusqu'à son village natal, au fin fond de la Sibérie, pour l'y enterrer. Un voyage que Mathias effectuera seul aux côtés de son compagnon silencieux, à bord du célèbre Transsibérien qui relie Moscou à Vladivostok.
Trois mille kilomètres à parcourir à travers une fabuleuse succession de paysages, et autant de souvenirs de la féroce et complexe histoire d'amour qui met en scène les trois complices dans les lieux interlopes de la capitale Russe, au milieu des volutes d'opium. Dans ce récit, s'invitent également en résonance l'histoire politique et culturelle russe : la Guerre Civile menée par Trotsky, les goulags racontés par Chalamov, les Premiers Honoraires de Babel.
Un texte où les ombres de Dostoïevski, Axionov et Gogol ne sont jamais bien loin... Tout comme Tchekov, qui prétendait que face à la mort, il ne reste que l'alcool et la nostalgie.       

   wpe106wpe106wpe106

Avis de lecture

 

   Ce voyage en train est un moyen d’évoquer la Russie, son histoire (la guerre, les goulags…) mais aussi ces illustres personnages, ses poètes, ses écrivains. Chaque halte fait référence à cela. De même, chaque halte permet au personnage, Mathias, de se souvenir de son ami Vladimir (dit Volodia), de leur rencontre, de la relation qui les unissait tous les deux à Jeanne, etc.

   Tout cela, il le fait en s’adressant à son ami décédé : « ce que tu peux nous faire faire comme connerie, Vladimir », p.21. Il lui confie aussi des choses, qu’il ne lui a jamais dit, ou n’a jamais osé dire auparavant. Ce voyage est donc aussi l’occasion pour Mathias de faire ses adieux, peut-être de faire le point sur leur relation, sur Jeanne, sur lui.

   On voit qu’une grande amitié s’est nouée entre eux, mais avec Jeanne, ils formaient un triangle amoureux (un moment il les compare à des poupées russes). Jeanne s’est éloignée de Mathias, non pour Vlad, mais à cause de la Russie dont elle est amoureuse. Il dit même à un moment que la Russie est faite pour elle. Jeanne apparait comme un personnage plus indépendant. Elle était le lien entre Mathias et Vladimir, eux n’avaient qu’elle, alors qu’elle elle avait sa passion pour la Russie.

   La mort de Vladimir laisse apparaitre une nostalgie, une tristesse chez le personnage. Sa mort a cassé l’amour qu’il y avait dans ce trio parfait. Elle a aussi permis à ce trio de se détacher de leur histoire communes : « je profitais de votre chaleur à tous les deux, j’oubliais mon vide intérieur dans cette cavité d’amitié », p.75.

 

   C’est un court récit très bien écrit, assez triste, mais l’histoire de ce trio est tout de même touchante. J’ai aussi aimé les évocations que l’auteur fait de la Russie, des poètes, écrivains... Connaissant brièvement la vie, l’œuvre de Mandelstam ou de Chalamov, leur mention est une des choses qui m’avait interpelée lorsque j’ai lu le résumé de ce livre.

 

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature française
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 15:05

Parmi mes lectures de ces 15 derners jours

mon livre préféré est Dôme de Stephen King.

 

Ma lecture du moment

Le Bouchon de Cristal de Maurice Leblanc

 

Mes prochaines lectures

Après je compte lire Zombies de Bret Eastoon Ellis et certainement La faim de Knut Hansum (apparemment un classique de la littérature nordique, affaire à suivre)

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Et vous, que lisez-vous ?
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 00:05

    ROMAN

 

Mr. Peanuts, de Adam Ross, Ed 10/18, sortie le 1er septembre

David Pepin a toujours aimé sa femme, Alice. Pourtant, parfois, il rêve de sa mort. Mais peut-on être coupable des rêves que l’on fait ? Le problème, c'est qu'Alice est morte. Réellement. Pour les deux policiers en charge de l’enquête, David apparaît aussi suspect qu'il est désemparé. Mesurant sa culpabilité à l'aune de leur propre histoire conjugale, il leur devient clair que son rôle ne se limite pas à celui du mari inconsolable… Adam Ross livre un premier roman, hypnotique et intense en disséquant à travers la genèse de ces trois mariages, la réalité effroyable et tragique de la vie à deux.

 

La chambre à remonter le temps, de Benjamin Berton, Gallimard, sortie le 1er septembre

Alors qu'ils emménagent au Mans dans une agréable maison du centre-ville, Benjamin Berton et son épouse croient enfin trouver le bonheur parfait. Leur petite fille est magnifique, le travail supportable et le voisinage amical. Mais le jeune homme ne tarde pas à découvrir les propriétés étranges de la chambre du milieu qui vont bousculer ses certitudes et son équilibre mental.
Entre fausse autofiction et roman fantastique, Benjamin Berton (le vrai) propose une radiographie très fine, souvent glaçante, de l'ennui dans le couple. Il brosse, à travers l'évocation d'une vie banale aux prises avec l'irrationnel, un tableau saisissant de la société contemporaine, dont la drôlerie compense la déprimante exactitude.

 

Sanctuaire du coeur, de Thu Huong Duong, Sabine Wespieser Eds, sortie le 15 septembre

La fugue de Thanh plonge dans la stupeur ses parents, un couple de professeurs respectés, ainsi que toute la petite ville proche de Hanoi où vit cette famille modèle. À seize ans, le jeune homme était promis à un brillant avenir et n’avait jamais donné le moindre signe de trouble ni de rébellion.
Quand on le retrouve quatorze ans plus tard – en 1999, le temps du récit –, il est devenu gigolo, entretenu par une femme d’affaires rencontrée dans la maison close de Saigon où il exerçait ses talents de prostitué.
Comment – et pourquoi – ce jeune homme sans histoires en est arrivé là, c’est ce que dévoile ce roman diaboliquement construit.

 

Science-fiction

 

Création, de Johan Heliot, J'ai Lu, sortie le 14 septembre

Zach Granville, un milliardaire créationniste qui s’est enrichi grâce à ses émissions sur le Net, finance une expédition d’exploration du Jardin, un lieu étrange apparu subitement et rapidement assimilé au jardin d’Eden. Son radeau des cimes, spécialement construit et aménagé pour l’expédition, est relié par câble de fibre optique au reste du monde et rend compte de ses découvertes en temps réel.

Mais le Jardin a un gardien : le Harponneur, une créature d’apparence humaine, mais géante et armée d’une lance, qui semble régner sur cet endroit. Il fascine puis obsède Zach Granville, qui n’a plus qu’un désir : le capturer…

 

Jeunesse

 

Les poisons de Rome, de Béatrice Nicodème, Livre de Poche jeunesse, sortie le 14 septembre

Lucius est inquiet pour son maître, le célèbre médecin Galenus. Depuis quelque temps ses patients meurent dans d’étranges circonstances et les murs de Rome se couvrent de messages insultants sur son compte. Pourtant Clarisimus Galenus est l’un des meilleurs médecins de la ville. Aurait-il des ennemis ? Ou est-ce une pure coïncidence ? Ensemble, ils vont mener l’enquête pour faire taire les rumeurs. 

 

Littérature ados - jeunes adultes

 

Les ailes de la nuit, Chronique des Néphilims T.1, de Heather Terell, sortie le 1 septembre

Une thématique qui n'est pas sans rappeler la saga des anges déchus de Becca Fitzpatrick.

Ellie n'a jamais été particulièrement douée pour parler aux garçons. Ni à personne d'ailleurs, à part à Ruth, sa meilleure amie qui, comme elle, reste à l'écart et se sent comme la paria du lycée.

Et puis un jour, Ellie rencontre Michael. Il est beau, charmant, doux. Et il est totalement amoureux d'Ellie qui se sent immédiatement attirée par ce nouveau garçon.

Mais Michael a un secret. Et il sait qu'Ellie cache aussi quelque chose : tous deux ont des pouvoirs qui dépassent l'imagination. Des pouvoirs qui leur viennent d'un autre monde.

Ellie et Michael sont déterminés à découvrir qui ils sont réellement. Mais la vérité a un prix et des conséquences qu'ils n'auraient jamais imaginés. Ils se retrouvent au coeur d'un conflit ancestral qui menace de détruire tout ce qu'ils aiment...

 

Exil - Chroniques de la fin du monde, T.2, de Susan Beth Pfeffer, sortie le 1er septembre

N'ayant pas trouvé de résumé pour ce tome, voici 2 lignes pour que vous sachiez de quoi parle cette trilogie. Un énorme astéroïde percute la Lune et la dévie de son axe. Elle se rapproche de plus en plus de la Terre et provoque un enchaînement de catastrophes naturelles, bouleversant la vie à jamais.

 

La traque, Immortels, T.2, de Cate Tiernan, sortie le 14 septembre

Résumé non disponible pour le moment. Mais c'est la suite de l'histoire de Nasty, une immortelle de 459 ans, qui débarque à River's Edge, un centre pour immortels, afin de s'éloigner de (futur ex ?) son meilleur ami Incy. On en saura ausis peut-être plus sur l'étrange relation qui s'est noués entre Nasty et Reyn.

 

L'héritière du temps, de Ludovic Rosmorduc, Edition Baam, sortie le 21 septembre

Une grossesse qui tourne mal conjuguée à l'arrivée tonitruante d'une émissaire du Diable à Sétiladom : il n'en faut pas plus pour convaincre la Sainte Inquisition d'intervenir. Et si le Grand Inquisiteur est convaincu du bien-fondé de sa cause, il est également mû par d'autres motivations plus sombres.
Héritiers de l'histoire de la Cité Ocre, mais surtout de la sagesse d'Ambroise de Liemmos, l'alchimiste Yorel, le guerrier Dungal et leur protégée de toujours, Sixéla, vont tout mettre en oeuvre pour découvrir ce qui se cache derrière ces manifestations démoniaques.  
Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Les sorties littéraires mois après mois
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 19:36

PriceMinister vous propose de livrer votre avis sur l’un des ouvrage de la liste précédente : publier votre critique sur votre blog, nous recueillerons votre avis et établirons un classement par popularité et satisfaction. A vous de choisir quel auteur vous voulez soutenir dans cette rentrée littéraire !

 

les matchs de la rentrée littéraire

 

Pas moins de 12 livres au choix et pas des moindres : Tuer le père, d'Amélie Nothomb, Le pacte des vierges de Vanessa Schneider, Limonov d'Emannuel Carrère, Freedom de Jonathan Franzen, etc... Pour moi, mon choix est fait : 1Q84, de Murakami.

Si cela vous dis rendez-vous sur Priceminister.

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Divers
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 15:06

dome.jpg

Résumé :

 

Chester Mill, une petite ville située dans le Maine, est brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible, vite appelé le Dôme. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme invisible, ni d’où il vient. Après quelques tentatives infructueuses pour le briser, l’armée semble impuissante tandis que la situation de Chester Mill devient quelque peu tendu. Big Jim Rennie, un politicien ambitieux et manipulateur, profite de la situation et voit les bénéfices qu’il peut en tirer, lui qui a toujours rêvé de diriger la ville. Un nouvel ordre, une sorte de dictature par la terreur, s’installe. Mais une résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot en ville, promu à la tête de la ville par le président.

wpe106wpe106wpe106

Avis de lecture :

 

    Comme l’auteur l’explique dans une note, il a commencé à écrire ce livre en 1976, mais l’a abandonné. C’est en 2007 qu’il le reprend, pour le publier en 2009 au Etats-Unis.

    C’est le premier livre de Stephen King que je lis. Enfin, non pas tout à fait. J’ai essayé de lire Histoire de Lisey, paru en 2007. Je n’ai pas du tout accroché et je n’ai pas poursuivi au-delà de la vingtième page. Après je n’étais peut-être pas dans de bonnes dispositions pour le lire (si quelqu’un d’entre vous l’a lu, cher lecteurs, faites-moi part de votre opinion sur ce livre).

    Bref, là j’ai dévoré les 1000 pages de Dôme. La phrase en quatrième de couverture plante déjà le décor et m’a tout de suite intriguée : « Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. ».

    Stephen King ne perd pas son temps puisque le dôme apparait dès les premières pages. Ce qui est très intéressant est qu’il nous fait découvrir son apparition et les troubles qui en découlent du point de vue de plusieurs personnages.

    Le temps du récit est lent, mais le rythme est rapide et plein d’actions. Par exemple, dans le livre 1, soit en 600 pages et des poussières, trois jours se sont écoulés. En trois jours, la situation sous le dôme a radicalement changé et le régime de Big Jim en place. C’est d’ailleurs amusant de constater l’étonnement des personnages, qui se font cette réflexion. Trois jours qu’ils sont enfermés sous le Dôme, il n’y a pas de quoi être désespéré, et pourtant… L’action est donc condensée sur une dizaine de jours (un peu moins peut-être…), mais riche en actions, en rebondissements, si bien que l’on se dit que tout va vite. Les chapitres s’enchainent très vite (ils sont d’ailleurs relativement courts, c’est agréable à la lecture), on passe d’un personnage à un autre, c’est encore une fois agréable à lire.

    Le fantastique est présent dans le livre : d’où vient le dôme ? Qui l’a mis en place ? Pour y répondre, certains habitants mènent une petite investigation. Les prémices d’une réponse à ces questions nous sont données dans le livre 2, mais c’est vers la fin que l’on sait vraiment tout. La manière dont se résout la situation n'a été comme je l'imagninais. C’est une bonne fin, mais je m’attendais à quelque chose de plus surprenant peut-être.

    Le livre revêt une dimension écologique et politique. A plusieurs reprises, on note des références à Bush, Palin, Obama et autres au fil du roman. Stephen King montre également comment le pouvoir politique peut instrumentaliser la terreur pour légitimer son pouvoir et les réductions des libertés. Mais comme il le souligne dans la note à la fin, il espère que ce livre nous aura amusé, comme il l’a amusé. Autrement dit, il s’agit avant tout d’un livre de divertissement.

 

    Ce qui m’a impressionnée, c’est le nombre de personnages qu’il a crée. Toute une population en fait. Dès le début, ça nous saute à la figure. Il faut enregistrer tous les noms, saisir les interactions qu’ils ont les uns avec les autres, leur relations, affinités, etc. C’est un véritable puzzle qui s’assemble de lui-même au fil de la lecture, dans une logique et une cohérence que l’on ne peut mettre en doute.

    Ce que j’ai vraiment aimé c’est l’atmosphère que Stephen King crée : un climat de terreur, de paranoïa, un soupçon de conspiration.  De plus, le narrateur est ici omniscient, c’est-à-dire absent mais impliqué. En effet, il se permet d’ajouter quelques remarques dans le récit, ce qui a pour effet de jouer avec nous, lecteur. Par exemple : « Il ne pensa pas à prendre avec lui la fiche du deuxième conseiller, oubli qu’il regretta plus tard ».

    Pour ceux qui, comme moi, n’ont jamais lu de Stephen King auparavant, c’est un très bon livre pour commencer.

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Fantastique-Horreur
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 09:35

     Auteur de nombreux livres ayant pour cadre l'Egypte ancienne, il a aussi écrit sous pseudonymes des romans policiers (Par exemple "Les enquêtes de Lord Percival", par Christopher Carter).

    J'ai remis le nez dans ma bibliothèque et je me suis dit qu'un article sur cet auteur s'imposait, étant donné que j'ai lu beaucoup de ses livres.

    Je n'ai lu de lui que ses romans historiques sur l'Egypte ancienne. Son écriture, facile à lire il faut le dire, nous plonge aisément dans l'Egypte antique. J'apprécie ces récits où se mêle histoire d'amour, enquête et intrigue politique... Ces romans véhiculent une image assez idéaliste de l'Egypte, avec des valeurs positives entre autre. Bref c'est plaisant à lire.

 

Je décerne 3 scarabées aux livres ci-dessous :wpe106wpe106wpe106

 

 

L'affaire Toutankhamon : Un livre très intéressant qui nous fait vivre la découverte de la célèbre tombe intacte de Toutankhamon

La Reine soleil : L'histoire se passe sous le règne d'Akhétaton et a pour personage centrale sa 3e fille Akhésa, future épouse de Toutankhamon. Dans ce roman, c'est l'hisotire de la fin du règne du premier et le début du second. C'est une période très intéressante dans l'histoire de l'Egypte. Bref, un livre à découvrir. Et pour les enfants et les grands enfants, ce livre a été adapté en dessin-animé.

La Reine Liberté : Trilogie qui se passe à une époque troublé dna sl'hisotire de l'Egypte, envahi par les barbares hyksos. C'est l'hitoire de la révolte d'un peuple contre l'envahisseur. Une trilogie palpitante.

Ramses : Cette série réunit 5 tome. C'est de loin celle que j'ai préférér, quoique j'hésite avec la Reine Liberté... Ramses II un des plus grands pharaons de l'histoire de l'Egypte ancienne.

 

wpe106

wpe106

 

Je décerne 2 scarabées aux livres ci-dessous :

 

La vengeance des dieux : Série de 2 tomes. L'histoire se passe en 558 av. J.C. est à un jeune scribe pour héros, qui se trouve ausis au coeur d'une affaire d'Etat dont il est devenu le coupable idéal. A cette période la menace Perse se fait plus oppressante, mais le pharaon Amasis ne semble pas en avoir conscience. Le thème est intéressant et c'était plaisant à lire, mais franchement j'ai été extrèmement déçu par la fin.

 

 

    Il y a 2 séries que j'ai commencé il y a pas mal de temps, mais faute de temps et d'argent, je n'ai pas acheté les tomes suivants. Puis ça m'était aussi un peu sorti de la tête avec le temps. Il s'agit des Mystères d'Osiris et de La Pierre de Lumière. Lorsque j'aurais fini ces séries, et je devrai certainement les reprendre du début pour me replonger dans l'intrigue, je ne manquerais pas de compléter cet article.

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature française
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 13:26

Parmi mes lectures de ces 15 derners jours

mon livre préféré est Crescendo de Becca Fitzpatrick

 

Ma lecture du moment

Dôme (T.1) de Stephen King

 

Mes prochaines lectures

Après je compte bien entendu lire le second tome, puis L'Alcool et la Nostalgie de Mathias Enard

 

 

Et vous, que lisez-vous ? 

 

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Et vous, que lisez-vous ?
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 13:06

Les 1er et 15 de chaque mois

3 petites questions auxquelles vous pouvez répondre si vous le souhaitez.

 

Parmi vos lectures de ces 15 derniers jours, quel est(sont) votre(vos) livre(s) préféré(s) ?

Que lisez-vous en ce moment ?

Quel sera votre prochaine lecture ?

 

 

Maintenant c'est à vous de jouer !!!

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Et vous, que lisez-vous ?
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 12:04

images-copie-2.jpg

Résumé

" Toute ressemblance

entre la Cuba des années 1990

et cette Terre du XXIe siècle

est purement intentionnelle. "

Dans un futur indéterminé, une guerre nucléaire totale est sur le point d'éclater. Afin de sauver la Terre, des espèces extraterrestres en prennent possession, après avoir fait montre de leur force en annihilant l'Afrique. Ils y imposent des règles draconiennes visant à rétablir l'équilibre écologique. Un siècle plus tard, notre planète est redevenue un paradis, un « monde souvenir », où les riches xénoïdes viennent faire du tourisme. Mais derrière l'image d'Épinal, les conditions de vie des Terriens sont loin d'être idylliques.

Buca, la prostituée, Moy, l'artiste métis ou Alex, le scientifique de génie, tous n'aspirent qu'à une seule chose : fuir... partir... s'exiler... quitter la Terre... par tous les moyens !

Récit choral et engagé, Planète à louer est le premier roman de Yoss publié en France. Fer de lance de la science-fiction cubaine, l'auteur, né et vivant toujours à La Havane, a été salué pour ses nouvelles réunies dans le recueil Interférences (Rivière blanche).

 

wpe106wpe106wpe106

 

Avis de lecture

 

     Le titre et le résumé sont très intrigant. Des extraterrestres qui sauvent la terre, enfin à première vue, voilà qui est original. Le but est en réalité de faire de la Terre une sorte de parc d'attraction géant, où les ET viennent faire du tourisme, sur un monde où l'on a mis fin à la menace nucléaire et réhabilité l'écologie.

     Ce n'est pas vraiment un roman, mais des sortes de nouvelles qui sont connectés entre elles. Chacune est dédiée à un personnage. Elles peuvent peut-être se lire indépendamment, mais pour vraiment comprendre l'étendue du lien qui les unis, mieux vaut respecter la trame de l'auteur. Car plus on avance dans le livre, plus la relation plus ou moins directe entre les personnages est apparente. L'auteur est habile et a réussi à tisser une histoire complexe et saisissante.

     Enfin, je dois dire tout de même qu'au premier chapitre, il est difficile de se plonger dans cet univers si particulier peuplé d'extraterrestre de toute sorte, et de se retrouver dans cette terre du XXIe siècle où l'être humain est rabaissé. Il y a des moments où je ne voulais pas lâcher le livre, et d'autres où les descriptions me paraissaient pesantes. Malgré tout le livre vaut le détour.

     L'aspect engagé de l'oeuvre ne doit pas être occulté, car Yoss parle de son pays, du gouvernement. Il choisit de parler de certaines composantes de la société cubaine telles que la prostitution, l'importance du sport, l'émigration... Tout cela, mêlé à de la science-fiction, donne un tableau assez effrayant tout de même.

     Je vous conseille vivement ce livre qui m'a finalement surpris du début à la fin.

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Science-fiction
commenter cet article