Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 09:10

9782809804201-G.jpg

Résumé :


Jacob Kanon, inspecteur de police new-yorkais, visite les plus belles capitales européennes : Copenhague, Paris, Rome...

Pour son plaisir ? Non, il traque un serial killer qui assassine des couples de jeunes touristes. Parmi les victimes : sa propre fille.Avant chaque meurtre, une carte postale annonçant le forfait est adressée à un journaliste du pays concerné, qui reçoit ensuite un Polaroïd des corps baignant dans leur sang et arrangés de façon artistique.À Stockholm où son enquête l'a mené, Kanon fait la connaissance de Dessie Larsson, une journaliste qui vient de recevoir une carte postale du tueur.

Grâce à Dessie, Kanon participe à l'enquête de la police suédoise et parvient à identifier les coupables : un couple de jeunes et beaux Californiens, que les médias baptisent « les tueurs aux cartes postales ».Ceux-ci se livrent d'eux-mêmes aux autorités... Et sont bien vite relâchés. Ils possèdent des alibis en béton. Pourtant, malgré l'évidence, Kanon reste persuadé qu'ils sont coupables et n'aura de cesse de les coincer, quitte à employer des méthodes pour le moins expéditives...

wpe106wpe106

wpe106

 

 

 

Avis de lecture :

 

D'entrée de jeu, l'auteur nous dévoile l'identité des tueurs. Ce n'est pas sur le suspense de l'enquête, la tension propre au roman policier lorsque l'enquêteur se rapproche du tueur, que les deux auteurs jouent. Ici, il s'agit plutôt de comprendre pourquoi, comment ils tuent pour mieux les piéger. Et quand ils y arrivent (car oui ils y arrivent,) on pense que tout est fini et bien non...

On est surpris par l'ingénuosité des assassins et l'énormité de leur "entreprise", qui sont certes ceux dont il est question dès le premier chapitre et bien plus encore.

Les auteurs distillent l'information au fil du livre et la révèle au bon moment. C'est vraiment un bon livre qui nous surprend du début à la fin.

J'ai aussi apprécié le personnage Jacob Kanon, inspecteur et père d'une des victimes. Un homme absorbé dans la traque des tueurs qui se définit d'un premier abord comme un être en souffrance. Il connait tout des tueurs et de leur mode opératoire, faisant de lui un interlocuteur privilégié et pourtant difficilement accepté par la police suédoise.

Le couple d'assassin est piégé, et d'après le texte, je m'attendais à une fin spectaculaire surtout quand la tueuse se dit pour elle-même : " Voilà de quoi vous amusez, messieurs les flics" et qu'il est écrit : "la suite serait plus impressionnante encore". Mais les auteurs s'en sortent bien en justifiant en quelque sorte la fin : "Il n'était plus question d'art conceptuel. Au bord du gouffre, elle cherchait bêtement à sauver sa peau comme n'importe quelle pauvre psychopathe".

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Policier et thriller
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 10:29

J'aime lorsque je me rends au Salon du livre de Paris acheter un livre d'un auteur étranger. En 2010,j'ai choisi un auteur russe nommé Andreï Kourkov (qui a d'ailleurs eu la gentillesse de dédicacer ce livre). Parce que j'ai adoré ce livre, je veux vous le faire découvrir.

images-copie-1.jpg

 

Résumé :

 

Un jeune traducteur au chômage, que sa femme a quitté, noie son chagrin en compagnie d'un ami d'enfance, qui lui conseille de faire tuer son rival. Mais, le désespoir et l'alcool aidant, c'est sa propre mort que le mari malheureux décide de programmer, en engageant un tueur professionnel. Lorsqu'il reprend goût à la vie et change d'avis, il est trop tard : le tueur à gages est déjà à ses trousses... Mais, à Kiev, les solutions extrêmes peuvent prendre des détours inattendus...

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

C'est une histoire originale, qui a su faire la différence entre les dizaines de titres présents. A LIRE ABSOLUMENT !

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature étrangère
commenter cet article
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 09:06

Dans ce blog, je vais la plupart du temps commenter, mettre un avis de lecture. Je me suis dit qu'il serait bien de mettre un marqueur pour vous signifier les livres que j'ai adoré, aimé ou plus ou moins aimé.

Après avoir constaté que mon système de notation n'était pas parfait, j'ai rejouté une catégorie et en ai renommés d'autres. Ce nouveau système prend effet pour les articles datant de 2012.

Alors voici comment je vais noter les livres :

wpe106

 

Un scarabée : j'ai été déçue

 

 

wpe106

wpe106

 

Deux scarabées : j'ai bien aimé, mais...

 

 

wpe106wpe106wpe106

 

Trois scarabées : J'ai aimé ce lire

 

 

 

wpe106wpe106wpe106wpe106

 

A LIRE ABSOLUMENT!!!

 

 

 

Mais pour rappel, pour les articles antérieurs :

   Un scarabée : j'ai plus ou moins aimé

   Deux scarabées : j'ai bien aimé, mais

   Trois scarabées : j'ai adoré, A LIRE !!!

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Divers
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 12:54

ROMAN


Thomas Vinau, Nos cheveux blanchiront avec nos yeux, Alma éditeur, sortie le 18 août

Le voyage géographique et intime d’un jeune homme qui devient père. Walther quitte la femme qu’il aime pour aller vagabonder du nord au sud, des Flandres laiteuses jusqu’à l’Espagne éclatante. Un voyage qui finira par le ramener, presque par hasard à l’essentiel, vers celle qui a su le laisser partir et attendre leur enfant. Composé d’instantanés d’une grande délicatesse, ce roman est conçu en deux parties : les jours d’errance puis la vie à demeure, les lointains dépaysants et l’art des petits riens.

 

Titiou Letocq, Les morues, Au diable Vauvert, sortie le 18 août.

D'après toutelaculture.com, c'est un premier roman plein d’énergie sur des trentenaires de notre temps, les Morues est une fresque impertinente et sympathique. C'est l'histoire d'Emma, sa bande de copines et ses amis qui servent de prétexte à passer en revue le féminisme, le journalisme, ou encore la privatisation de la culture au XXIème siècle.

 

Matthieu Noli, Quatre enterrements et un mariage, Edition de Fallois, sortie le 24 août.

Premier roman. Quoique le héros soit indécis et la mort omniprésente, il n'y a pas de tristesse dans cette intrigue à rebondissements, à une époque où le marketing s'est infiltré jusque dans les magasins de pompes funèbres et où les régimes alimentaires sont érigés en dogmes.

 

Hélène Gestern, Eux sur la photo, Edition Arléa, 1er Mille, sortie le 25 août

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer. Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans. Ses indices : deux noms, et une photographie retrouvée dans des papiers de famille qui montre une jeune femme heureuse et insouciante, entourée de deux hommes qu’Hélène ne connaît pas. Une réponse arrive : Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre, a reconnu son père.

Commence alors une longue correspondance, parsemée d’indices, d’abord ténus, puis plus troublants.

 

Haruki Murakami, 1Q84 Livre 1 et 2, Belfond, sortie le 25 août

C'est donc l'histoire de deux mondes, celui réel de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, énigmatique et en décalage subtil, celui de 1Q84, où deux lunes brillent dans le ciel. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous les deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu'ils avaient dix ans, et sont unis par un pacte secret. En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités. Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d'une mission : exécuter les hommes qui ont fait violence aux femmes. Tengo est un génie des maths, apprenti écrivain et nègre pour un éditeur. Les deux jeunes gens sont destinés à se retrouver, mais où ? quand ?

 

Anne Maro, Solution terminale, Champ Vallon, sortie le 31 août

Un monde cynique : le Monde Vénérable. Un système impitoyable et anonyme : la Pyramide. Au sommet, des élites nanties, d’une vieillesse extrême, de plus en plus obsédées par leur protection et leur plaisir, rêvent d’éternelles vacances et exploitent sans vergogne le reste de la société. Dans cette galerie de monstres ordinaires, les Élus poussent la perversité jusqu’à s’enfoncer dans leur propre enfance, alors qu’ils ont volé celle des jeunes gens, les Utilitaires, qui les servent. Autour d’eux, une masse sans volonté (les Recyclés), anéantie par sa dégradation, vaque et vivote. Pourtant, dans ce jeu tragique où les rôles ont été distribués une fois pour toutes et où le désastre semble programmé, la volonté fragile et dérisoire de résister n’est pas éteinte…

   

Livres jeunesses

 

Vous avez des enfants qui ont environ 9 ans et qui s'intéresse à l'histoire, aux conets et légendes, voici 2 livres qui vont sortir chez Nathan, collection " Contes et légendes " :

    - Les héros du Moyen-Âge, de G. Massardier (sortie le 18 août)

    - Carthage, de G. Pouzadoux (sortie le 18 août)

 

Littérature ados - jeunes adultes

 

Hormis la sortie du tome 3 des séries Vampire kisses, Maudites, ou encore du tome 2 de Evernight... voici certains livres que je mets en avant :

Marie Temple, Le blog de la Belle, Ed Mango, sortie le 19 août

« La Belle et la Bête, ça vous dit quelque chose ? Moi c’est Belle, et disons que mon histoire ressemble un peu à ce vieux conte de fées. Sauf qu’on est bien à New York, au XXIe siècle, et que tout ce qui s’est passé m’est vraiment arrivé. Vous ne me prenez pour une folle ? Lisez donc mon blog, vous ne serez pas déçus du voyage… »

Une promesse éternelle, un amour d’aujourd’hui.

 

Marcus Malte, Appelle-moi Charlie, Ed Sarbacanne, sortie le 24 août (dès 12 ans)

Elias, 13 ans, ne s'entend plus avec sa mère. Au cours d'une dispute, il claque la porte du chalet de location et se perd au milieu d'une tempête de neige. Soudain il entend une voix venue de nulle part et la conversation s'engage. Charlie va lui ouvrir les portes d'un monde insoupçonné.


 


Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Les sorties littéraires mois après mois
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 19:11

images.jpg

 

Résumé

 

Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père.

Lors d'un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route quand elle cherche à l'éviter ? Sans le savoir, Nora se retrouve au beau milieu d'un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l'existence.

 

 

 

 

images1

Résumé :

 

Après une année tourmentée, Nora a retrouvé Patch, l'homme qu'elle aime et qui est maintenant son ange gardien.

Alors qu'elle devrait savourer ce bonheur nouveau, un passé menaçant refait surface. Hantée par le meurtre violent de son père, la jeune fille se retrouve plongée dans un mystère qui la dépasse. Son père a-t-il payé de sa vie son ascendance néphilim ? Quand elle cherche des réponses auprès de Patch, celui-ci s'éloigne. Peut-elle vraiment compter sur lui ou lui cache-t-il d'autres secrets plus sombres encore ? Malgré la menace qui pèse, Nora se risque à enquêter seule, consciente que la vérité qu'elle s'apprête à dévoiler est peut-être plus terrible encore que le mensonge.

    wpe106wpe106wpe106

 

Avis de lecture :

 

    Je conseille vivement cette série sur les anges déchus. L’auteur a créé un univers parfois « complexe ». Il faut avouer qu’il faut s’y retrouver avec la généalogie de Nora ! De part son ascendance, elle se retrouve mêlé à des êtres qui la dépassent, à un conflit vieux de plusieurs siècles.

    Dans le premier tome, l’histoire entre Nora et Patch est au premier plan et on aime bien le mystère que l’auteur instaure autour de son identité. Ca le rend que plus intriguant pour nous lecteur et pour Nora qui ne peut s’empêcher d’être attirer par lui. Mais elle ne sait pas si elle peut avoir confiance et oscille constamment entre écouter ses sentiments ou son instinct (qui lui dit de fuir).

Elle se découvre aussi des ennemis qu’elle ne soupçonne pas et nous non plus. L’auteur nous mène où elle veut (mais parfois, les raisonnements de Nora sont un peu bancal). Elle sème des éléments tout au long du livre que nous ne pouvons pas relier entre eux pour devancer l’intrigue. Elle ne laisse presque rien transparaitre avant le dernier tiers du livre (presque car on se doute qu’il y a anguille sous roche avec la psy qui d’entrer de jeu avertit Nora de se tenir éloigner de Patch !). Toutes ses révélations nous sautent soudainement à la figure et finalement c’est là que l’histoire prend son sens, que les points sombres de l’histoire prennent tout leur sens. La fin de ce premier livre est un peu brutale, mais tout finit bien pour Nora et Patch finalement.

    Après l’avoir fini, je me suis demandé sur quoi pouvait porter l’intrigue du deuxième ? Car la fin du premier ne laisse pas spécialement présager une suite à mon sens.

 

    Dans le de deuxième tome, la relation entre Patch et Nora va quelque peu changer et cela dès le début du livre. Ca surprend un peu, et surtout le comportement un peu agaçant et égocentrique de Nora. Patch s’éloigne aussi rapidement de Nora qu’il se rapproche de Marcie. La jalousie de Nora est très présente et motive beaucoup de ses actions dans le livre. Comme dans le 1er, d’ailleurs, elle se lance, avec son amie Vee, dans des plans parfois risqués, des petites enquêtes.

Son père joue un rôle important dans ce livre, puisque Nora est hantée par des images de lui. Avoir développé le thème de la mort du père est une idée réussie. On en apprend ainsi plus sur elle, sa famille et ses origines. Mais l’auteur suit le même schéma que son livre précédent. On sait que quelqu’un en a après Nora, mais qui est-ce et pourquoi ? J’ai commencé à me douter de quelque chose, mais à la fin, quelque pages avant qu’il ne se dévoile vraiment. On en apprend encore sur Patch, sur les Néphilims, mais surtout sur les origines de Nora. Cela nous encore une fois révéler à la fin. Mais quelle fin ! A l’inverse précédent, la tension est là, jusqu’à la dernière phrase et j’ai hâte de me procurer le 3e livre.

 

Pour conclure, c’est un livre qui m'a vraiment plu, et qui a été facile à lire. J’ai aimé les prologues qui font référence au passé et sont une des pièces du puzzle de l’histoire. Ceux qui pensent qu’il s’agit d’une histoire d’amour façon twilight (c’est comme ça qu’on me l’a présenté en tout cas), je dis que ce n’est pas le cas. Il n’y a que de twilight, l’histoire d’amour entre une humaine et un être surnaturel, rien de plus. En fait, c’est mieux, un brin plus réaliste et moins prude. De plus, l’ambiance sombre, mystérieuse instaurée par l’auteur fonctionne. Bref, une lecture distrayante pour s'évader de son quotidien.

 

Sortie du T. 3 "Silence" en anglais le 4 octobre.

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 11:32

couv-products-21135.png

 

 

 

 Résumé

 

Zeus, souverain de l'Olympe, est aussi connu pour ses nombreuses infidélités. L'une d'elles concerne Lamia, une femme à la beauté fatale. Mais Héra, épouse du dieu grec, compte faire payer cette injure à la belle humaine. Les conséquences de cet amour interdit vont être à l'origine d'une nouvelle race, des créatures assoiffées de sang.
A travers le récit de sa vie, Lamia dévoile ses erreurs, ses sentiments et même ses peurs. Une longue vie qui engendrera un conflit mêlant vampires, dieux antiques et humains.

  wpe106wpe106wpe106

 

 

 

Avis de lecture :

 

J’aime beaucoup les histoires de vampires, la mythologie grecque ou encore ce genre de récit à la première personne. Ces 3 points sont mis en scène de façon intéressante.

Le personnage de Lamia, d’abord. Elle nous raconte sa vie ou du moins quelques périodes marquantes de sa vie. Chaque période nous faisant en apprendre plus sur elle et sa relation avec le monde humain, divin et vampirique (car de grands noms comme Vlad apparaissent).

Lamia est donc la reine d’un peuple. Une reine qui prend les choses en main à plusieurs reprises pour faire face à des menaces. Mais il ne faut pas oublier Hadès, dieu grec manipulateur, à l’origine de sa transformation. Le rôle qu’il tient n’est pas dépourvu et d’intérêt pour la suite de l’histoire.

Car oui, il y aura une suite à ce livre qui nous laisse pensif quant à Soraya le bébé de Lamia ou la lettre d’adieu de cette dernière et le « fardeau » qu’elle lègue à sa fille. Quelle sera la suite de ce confit qui a lieu avec Hadès ?

 

Marie Danielle Merca écrit une histoire originale avec une écriture fluide, précise et imagée. Au terme du livre nous arrivons au monde moderne qui se révèle être au centre d’un conflit antique. Il faut en effet noter le triangle dieux, vampires et humains qui se fait plus présent à la fin du livre.

 

Si ce livre vous intéresse, cliquer ici.

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Fantastique-Horreur
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 11:08

Elle est née en 1939 à La Nouvelle-Orléans (lieu où se déroule certains de ses romans) sous le nom d'Howard Allen O'Brien. C'est la deuxième fille de Katherine et Howard O'Brien. Sa mère favorise l'éveil intellectuel de ses filles et leurs créativité, ceci aurait influencé le cadre fantastique de ses romans.

En juillet 1956, sa mère meurt ce qui la bouleverse. Un second malheur s'abat sur elle : sa fille Michèle, âgée de 5 ans en 1972 meurt d'une leucémie. Ces malheurs auraient contribué à façonner le style d'Anne.

On note qu'elle écrit encore aujourd'hui et que le succès de ses livres est indéniable. Ses livres se déroulant dans un monde fantastique seraient également marqués par des facettes de sa vie. Anne Rice revisite ce genre fantastique à travers les différents mythes abordés comme les vampires, les sorcières ou les fantômes. Elle réunit le monde réel et le surnaturel ce qui est typique du fantastique, mais on voit que le ou les héros sont eux-même surnaturelles et au cœur d'aventures où le lecteur est littéralement emporté. Je dirais simplement à lire.

 

Ses œuvres :

- Les Infortunes de la belle au bois dormant : L'initiation (1983)

    La punition (1984)

    La libération (1985)

- La Chronique des vampires :

    Entretien avec un vampire (1976)

    Lestat le vampire (1985)

    La reine des damnés (1988)

    Le voleur de corps (1992)

    Memnoch le démon (1995)

Lestat étant jusqu'ici le centre de l'histoire. Après je trouve que son rôle est différent bien que toujours très présent

Armand le vampire (1998)

    Merrick (2000)

    Le Sang et l'Or (2001)

    Le domaine de Blackwood (2002)

    Cantique sanglant (2003)

Ces titres (Armand le vampire, Le sang et l'or) racontent la vie d'Armand et de Marius, vampires jouant un rôle dans la vie de Lestat le principale personnage de la chronique. On note que Merrick est un ouvrage liant la Chronique des vampires et La saga des sorcières. Je n'ai pas lu les deux derniers de la chronique mais j'ai lu que Le Domaine Blackwood est aussi un livre commun avec la Saga des sorcières.

 

- Pandora

- Vittorio le Vampire

Ces deux livres sont de nouveaux contes de vampire. Pandora est un personnage apparaissant dans la chronique à la différence de Vittorio.

 

- La saga des sorcières :

    Le lien maléfique

    L'heure des sorcières

    Taltos

Avec cette saga, Anne Rice se détache de sa chronique. On note tout de même la présence du « Talamasca » (organisation se contentant d'observer les phénomènes surnaturelles comptant parmi ses membres des érudits) qui apparaît déjà dans la chronique des vampire et dans cette saga.

 

- La voix des anges (1982)

- Belinda (1986)

- La Momie (1989) : j'ai lu ce livre il y a peu de temps et je dois dire que j'ai adoré, enfin je dis ça pour tout ceux d'Anne Rice que j'ai lu. On ne se lasse jamais de la lire, elle a un style qui nous touche. On entre vraiment dans l'histoire et les personnage sont si réalistes qu'on se prend au jeu.

- Le Sortilège de Babylone (1996), ce sera une de mes prochaines lectures

- Le Violon (1997) Ce livre m'a vraiment touché et ça va paraitre bête mais il m'a donné envie d'écouter du classique. Dans ce livre l'instrument est un personange à part entière, on est obligé de ressentir quelque chose.

 

Il y a aussi des livre non-traduits en français :

- The fest of all saints (1979)

- Exitto Eden (1985)

- Christ the Lord: out of Egypt (2005)

 

Récemment, elle a sorti une nouvelle série sur les anges :

- L’heure de l’ange (2010)

- L’épreuve de l’ange (2011)

 

Mes préférés parmi ses livres :

Lestat le vampire

La reine des damnés (aussi bien en livre qu'en film)

Memnoch le démon

Les deux derniers tome de la Saga des sorcières, en fait le premier tome n'est pas indispensable pour comprendre l'histoire selon moi.

Le violon, un vrai chef d'œuvre

La momie, ça c'est aussi parce que j'adore ce qui a trait à l'Egypte ancienne mais sans parler de ça, le livre est vraiment très bien 

 

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Fantastique-Horreur
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 13:36

Bonjour,

 

Dans cette rubrique, je tâcherais de recenser les sorties littéraires mois après mois. Je n'aurais pas la prétention d'être exhaustive, il y a tellement de livres qui sont édités chaque mois... Je mettrais donc en avant les livres qui me plaisent.

N'hésitez pas à participer vous aussi, si vous le souhaitez, et à me faire part de vos livres coups de coeur.

 

A bientôt.

 

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Les sorties littéraires mois après mois
commenter cet article