Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au café littéraire de Céline
  • Au café littéraire de Céline
  • : Je suis passionnée de littérature en tout genre. Sur ce blog, je vais partager avec vous mes lectures et j'espère que vous en ferez autant en me communiquant vos coups de coeur. J'aimerais faire de ce blog, un lieu d'échange. Alors bienvenue à tous !
  • Contact

Articles à venir

Dorénavant, je vous donne rendez-vous sur http://aucafelitterairedeceline.wordpress.com pour lire mes critiques A bientôt

Archives

Sur Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Aucafelitterairede Céline

Créez votre badge">

20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 15:21
" Ferrailleurs des mers ", de Paolo Bacigalupi

Résumé

Fin du XXIème siècle, ère post-pétrole, les Etats-Unis sombrent dans le tiers-monde. Dans un bidonville côtier de Louisiane, Nailer, un jeune ferrailleur, dépouille avec d’autres adolescents les carcasses de vieux pétroliers pour récupérer des métaux qu’ils revendent pour survivre. Mais un jour, il découvre un voilier naufragé ultramoderne qui renferme des richesses phénoménales et une belle jeune fille en très mauvaise posture. Nailer va-t-il la sacrifier pour partager le trésor avec les siens, ou la sauver et vivre les aventures maritimes dont il rêve depuis toujours ?

" Ferrailleurs des mers ", de Paolo Bacigalupi

Avis de lecture

Je remercie Anne et Arnaud ainsi que les éditions Au diable Vauvert de m'avoir permis de lire ce roman pleins d'aventures. Je connaissais l'auteur de nom par son précédent livre "La fille automate", même si je n'ai pas eu l'occasion de le lire. Lire son deuxième roman m'a tentée, même s'il est estampillé roman jeunesse, car je ne doutais pas qu'il avait crée un univers fort complet et original. Et de ce côté là je ne fut pas déçue. Le premier chapitre nous amène directement au côté de notre héros, Nailer. Il nous embarque dans un univers particulier, avec ses codes, son vocabulaire et ses croyances aussi. Nailer, jeune garçon (13 ou 14 ans je crois) fait parti des Légers, une équipe composée d'enfants, chargée de désosser de vieux navires pour en rapporter du cuivre, qui est ensuite revendu. C'est un univers impitoyable qui est nous est dévoilé dans les 5 premiers chapitres. Ce qui compte, c'est de survivre et les enfants sont vite propulsés dans ce monde d'adulte dur où, sans protecteur, il ne fait pas bon de vivre. Ce sont justement ces conditions de vie difficiles qui fait que l'on s'attache à Nailer. Depuis la mort de sa mère, la vie n'est pas rose pour lui et il subit les comportements lunatiques et violents de son père. Son temps, il le partage donc surtout avec son équipe et notamment Pima, la chef d'équipe, qui peut s'apparenter à une grande soeur pour lui.

Après nous avoir installé dans ce milieu, l'auteur passe à l'action. La tempête est fini, Nailer et Pima découvre un clipper échoué. Rappelez-vous c'est la loi du plus fort, alors quand ce bateau pleins de richesse apparait, il ne songe qu'à cacher le butin. Hors à son bord, une fille de riche est encore vivante et Nailer refuse de la tuer. Mais les ennuis commence alors que Richard Lopez et sa bande découvre le bateau puis l'endroit où se cache son fils Nailer, Pima et la jeune survivante. Lorsque l'on apprend réellement les origines de Nita et le fait qu'elle se trouve au coeur d'un conflit, les choses se compliquent encore.

C'est le début de l'aventure, on ne s'ennuie pas un instant. Nos personnages s'en remettent à la chance et au Destin, les seuls dieux admis dans ce monde hostile. Car s'il y a bien une chose que comprennent les ferrailleurs et ceux vivant dans les bidonvilles, ce n'est pas par le travail que l'on améliore sa vie, c'est avec de la chance et le Destin que l'on saisit lorsqu'il se présente. Il se trouve que Nailer a de la chance à revendre justement. J'ai vraiment aimé suivre la fuite de Nailer et Nita, qui du coup nous amène à en savoir plus sur le monde dans lequel ils vivent, un monde où la misère et la richesse se frôlent mais ne se mélangent pas. Par contre, j'ai eu du mal à apprécier le personnage de Nita, parfois très hautaine, mais aussi menteuse et fausse avec ceux qui l'ont sauvée. Mais au contact de Nailer, le coeur sur la main, on sent qu'elle change.

Ce livre mérite qu'on en parle. L'auteur m'a emportée dans son univers atypique et son écriture très vive, fait que j'ai eu du mal à lâcher ce roman. J'ai aussi apprécié la maturité de ces jeunes personnages, forcée par le monde dans lequel ils vivent.

A noter qu'en octobre 2013, sort Les cités englouties, la suite de Ferrailleurs de mers. Il est présenté comme une suite, mais le résumé que j'en ai vu ne mentionne pas Nailer ou Nita, alors je me demande si ce livre n'est pas destiné à approfondir l'univers crée par l'auteur. Affaire à suivre...

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 10:38

jim morrison-copie-1Résumé

 

Jim Morrison Funambule rock Jim Morrison, leader et chanteur du groupe The Doors, sex-symbol provocant, icône des années soixante et symbole du vent de révolte soufflant sur la jeunesse de son époque... Féru de littérature, de poésie et de cinéma d'auteur, l'Apollon du rock a marqué les esprits par son comportement rebelle et son engagement intellectuel. Le « poète maudit » influencé par Rimbaud disparaît à 27 ans, restant encore aujourd'hui une idole du rock.., « We want the world and we want it... We want the word and we want it... Now ! Music is your only friend until the end, until the end, until the end. » (When The Music's Over) Voix réprimée d'adolescent. Voix étranglée, gémissement ou cri. Voix de la jeunesse américaine, opprimée par une morale conservatrice et frustrée par la société de consommation, qui a trouvé le rock pour crier. Métaphore de la vie de Morrison, de son féroce appétit de vivre...

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

    Stéphane Letourneur a écrit divers titres sur des musiciens et chanteurs célèbres tels que Bob Marley ou encore Jimi Hendrix, tous parus chez Oskar édition. Ici, c'est de Jim Morrison, chanteur de The Doors, qu'il s'agit.

      Il s'agit ici d'une biographie romancée de ce chanteur et poète. Une biographie d'où se dégage tout de même un ton plutôt analytique. L'auteur commence par raconter la mort du chanteur, pour revenir à son adolescence et au début de sa carrière.

    La vie de Jim Morrison, sa passion pour la poésie, son engagement, son comportement rebelle  sont des sujets centraux ici, de même que ses influences littéraires et cinématographiques. Je citerai par exemple le mouvement de la Beat Generation (Jack Kerouac) et des écrivain français tels que Sartre, Camus ou Arthur Rimbaud.

    Les différents chapitres mettent en avant la formation du groupe The Doors, le caractére impulsif et imprévisible de Jim, ce qui crée des dissensions dans le groupe. Jim est une personne engagée, en révolte contre ce qu'il se passe (guerre du Vietnam par exemple). Ses paroles reflètent cela, de même que ses actes qui ont de graves conséquences sur le groupe. Au fil de livre, l'auteur met en corrélation des brides de paroles avec des moments de vie de Jim Morrison, parfois en les commentant. C'est cet aspect du récit qui confère au livre cette tonalité analytique plus que romanesque.

    Autre sujet abordé c'est le club des 27. Il y a un an, c'est avec la mort de Amy Whinehouse que l'on en a reparlé. Dans le roman, il en est également fait mention avec la mort de Jimi Hendrix ou Janis Joplin par exemple. " Vous buvez un coup avec le numéro 3" dit Jim page 107.

    Voici donc un livre intéressant et bien que paru chez un éditeur jeunesse, peut tout aussi plaire à des lecteurs majeurs et vaccinés. Il existe une autre  édition de ce livre aux éditions Oslo. La vie de Jim Morrison m'a touchée dans le sens où ce fut une personne torturée à plusieurs niveaux. L'auteur a bien retranscri cette facette de Jim. De plus, devenu grande star du rock, il aurait préféré qu'on le considère comme un poète. Même sur sa tombe au Père Lachaise, il est juste nommé chanteur. (cf le dossier à la fin qui apporte quelques précisions sur l'époque, le mouvement hippies, le vie de Jim à Paris, etc).

 

A noter que ce livre figure dans la sélection pour le prix des ados du Salon Livres et Musiques 2013 de Deauville

 

 

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 07:38

urlRésumé

 

Helen Hamilton mène une vie tranquille avec son père sur la petite île de Nantucket, près de Boston… jusqu’au jour où la famille Delos s’y installe. Et l’existence d’Helen bascule. De violents cauchemars la hantent chaque nuit, elle se voit errant dans le désert et à son révil, ses draps sont couverts de sable et de poussière. Au lycée, elle est victime de terrifiantes hallucinations et croit voir trois femmes pleurant des larmes de sang… Attirée par le beau Lucas Delos, Helen comprend que leurs deux familles sont marquées depuis la nuit des temps par une terrible légende. Helen et Lucas ne sont autres que les réincarnations d’Hélène et de Paris, les héros maudits de la Guerre de Troie. Refusant de rejouer la tragédie de leurs ancêtres, les deux amoureux tentent de se fuir, mais la force de leur amour est trop puissante…

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

    Si vous n'avez pas encore compris, je suis passionnée d'histoire antique et lorsque je vois un roman qui s'y déroule je le regarde avec une curiosité toute particulière. Ce fut le cas pour le manga Thermae romae (que j'ai adoré lire !) et ce livre-ci.

     Ici, c'est la Grèce antique qui est à l'honneur et notamment les héros de la Guerre de Troie. L'action se déroule de nos jours, sur une île et met en scène Hélène, une jeune fille qui d'entrée de jeu semble différente des autres. Elle vit seule avec son père, ayant été abandonné par sa mère durant son enfance, ce point est important pour la suite du récit.

    Une nouvelle famille - les Délos - emménage sur l'île. Très vite tout le monde dans son lycée entre autre ne parle plus que de cela, d'autant que les enfants Délos comprendrait de beaux jeunes hommes. Hélène ne prend pas part à cette engouement, mais très vite sa rencontre avec eux sera explosive. Tout d'abord nous ne comprenons pas pourquoi, mais le soupçonnons un peu. L'arrivée des Délos provoque chez elle une réaction allergique, si je puis dire, et en plus de cela des visions. Très vite, elle s'aperçoit qu'elle n'est pas seul à avoir la vision de 3 étranges femmes.

    Une grande partie de ce livre est dédié à l'explication de cette dimension divine et mythologique du monde, car Hélène apprend qu'elle est une demi-déesse, qu'elle a des dons. La famille Délos va finalement devenir une alliée pour elle, mais je ne vous dirais pas comment, cela vous gâcherais la lecture. En tout cas, grâce à eux, Hélène va apprendre d'où elle vient et ce que cela implique pour tous. Bien entendu, il y a une histoire d'amour, à l'image de celle d'Hélène et Paris, mais je ne mettrai pas l'accent là-dessus. Ce tome parle d'un conflit remontant à l'antiquité entre 4 maisons, chacune descendant de dieux ou de déesses. On apprend que la Maison de Thèbes, celle dont font partis les Délos, a pour ambition de voir émerger l'Atlantide et d'accéder à l'immortalité. Or voilà, Hélène, par son existence même, est un obstacle à la réalisation de ce projet, mais elle n'est pas seule à y faire obstacle finalement...

    Pour terminer, l'auteur fait de nombreuses références mythologiques participant à l'impression qu'elle n'a pas voulu seulement écrire un roman d'amour. D'ailleurs, les références qu'elle fait à l'Iliade et l'Odyssée d'Homère, m'ont vraiment donné envie de les redécouvrir.

 

Vous aimerez peut-être :

imagesimages1

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 08:32

kcendresRésumé

 

A 14 ans, Alexandra n'a plus d'horizon. Enfermée dans la cellule capitonnée d'un hôpital psychiatrique, elle ressasse inlassablement les mêmes visions tragiques de l'avenir, photographies torturées que les psychiatres étouffent sous les médicaments. Dix ans plus tard, sur la scène du Zénith de Paris, Alexandra est devenue K-Cendres, rappeuse star aux millions de disques vendus. Véritable phénomène de société, elle défraie la chronique à chaque prestation, déclamant des textes où l'avenir n'est fait que de morts et de souffrance. Visionnaire mystique ou simple fantaisie marketing? Alexandra va découvrir le prix à payer pour devenir l'idole d'un monde sans avenir.

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

   Antoine Dole écrit un roman surprenant, dans un langage parfois oral et une écriture précise, percutante. Ce roman est aussi la réécriture du mythe grec de Cassandre (aussi appelé Alexandra), celle-ci avait reçu le don de vision par Apollon, mais refusant de se donner à lui, il l'a maudite en lui assurant que personne ne la croirait. 

    Interné depuis ses 14 ans, orpheline, Alexandra a des visions de mort, collectionne les articles de revue de faits divers qu’elle accroche au mur, des faits qu’elle a vu et qui se sont réalisés. 15 ans plus tard, elle est devenue une star, mais l'argent et le succès lui importent peu. Avec la musique, elle se libère de son corps, veut sortir les images et les mots qui l’envahissent. C’est un exutoire pour elle, c'est aussi le moyen d'avertir son public de l'avenir. C'est cela qui compte pour elle.

   Avec son succès, des inquiétudes apparaissent, car les paroles d’Alexandra semblent se réaliser. Des polémiques naissent. Le label souhaite contrôler l’image de K-Cendres et pour étouffer la rumeur souhaite faire un deuxième album complètement différent. Pour cela, Jaz ou encore Karine n’hésitent pas à exploiter sa faiblesse les médicaments. Rendu docile, elle signe tout ce qu’ils lui proposent. A partir de ce moment, j’ai trouvé que l’histoire tournait un peu plus au ralenti. Marcus empêtrait avec ses problèmes de conscience, voit Alexandra poursuivre sa chute aux enfers sans rien faire.

    Tous ses personnages gravitent autour d’Alexandra, mais chacun a aussi une histoire personnelle qu’Antoine Dole aborde à un moment où à un autre. Chacun porte en lui une blessure que l’auteur dépeint avec beaucoup de sensibilité. En tant que témoin de leurs agissements, nous sommes choqués par ce qu’ils font subir à K-Cendres, et pourtant on compatit pour ces personnages, malgré le manque de scrupule dont ils font preuve vis-à-vis de K-Cendres. Seul Marcus sauve les apparences et endosse l’habit de l’homme juste, honnête dans ce milieu où sexe, drogue et argent se côtoient.

    Finalement, il est aussi intéressant, à la fin, une fois que nous comprenons que toute cette histoire est fictive, de voir qu’Alexandra a transposé le personnel de l’hôpital dans son rêve. Que ce soit dans son rêve ou dans la réalité, personne ne la comprend et ne la croit.

   

    C'était la dernière de mes lectures sur le thème de la musique. Vouc pouvez retrouver la critique des 4 autres livres ci-dessous :

jukebow couverture   constance  Des-accords-Bernard-FriotLes-gens-dansent-pour-ne-pas-mourir-CDC.com-CarrefourDesCul

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 09:00

Les-gens-dansent-pour-ne-pas-mourir-CDC.com-CarrefourDesCulsu

 

1975, Jamaïque. Délogés de leur camp incendié par la police, Skinny et son grand-père, le sage Old Lion, sont forcés de s’installer dans une communauté rasta de Trench Town, le ghetto de Kingston.

Tandis que Skinny profite de l’effervescence musicale de la ville pour rencontrer les musiciens qu’il admire – Bob Marley en tête –, sa sœur Bonnie prend en main le trafic de ganja d’Old Lion.

Mais elle est traquée par un trafiquant concurrent, James Loggart, flic corrompu et ennemi de toujours…

wpe106wpe106wpe106wpe106

 

Avis de lecture

 

  J’ai adoré me plonger dans cette histoire et en apprendre davantage sur le reggae et la communauté rasta. Ce récit est vraiment très riche et fait bien plus que nous raconter l’histoire de la famille d’Old Lion. Les auteurs ont parfaitement mêlé des éléments de l'Histoire à l'histoire fictive. Il fait ainsi évoluer des personnages attachants et crédibles dans la Jamaïque en 1975-76. Une Jamaïque créative musicalement, mais aussi violente, où les communautés s’affrontent pour marquer leurs opinions. Ces conflits, cette atmosphère pesante dans la ville est très bien retranscrite par les auteurs de ce livre.

      La musique et la politique sont deux éléments très présents ici. La musique est indissociable du mode de vie et de l'identité des rastas. Quant à la politique, le contexte des éléctions présidentielles lui octroie une place importante dans le récit. Avec le concert gratuit que souhaite donner Bob Marley, la musique se trouve instrumentaliser à des fins politiques, fait que Old Lion craignait. Comme il l'exprime, la musique et la politique ne sont pas compatibles.

          Il faut aussi noter que le livre nous permet de découvrir la philosophie, la ferveur religieuse envers Jah de la communauté rasta et son admiration pour le Roi Hailé Sélassié, dernier empereur d’Éthiopie. Ce livre complet à tout point de vue regorge d’informations historiques et culturelles. Il est d’autant plus enrichissant à la lecture du dossier figurant à la fin. Ce dossier comporte la biographie de personnalité citée, un historique de la Jamaïque, du reggae, etc.

       Je conseille ce livre aux ados, premier public visé, mais aussi à tout adulte intéressé, tant je l’ai moi-même trouvé intéressant.

 

Vous pouvez retrouver mes autres critiques de livres sur le thème de la musique ci-dessous :

jukebow couverture    constance   Des-accords-Bernard-Friot    kcendres

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 18:10

Des-accords-Bernard-FriotRésumé

 

Martin est amoureux de Julia, une jeune cantatrice de 25 ans.

Elle prend des cours de chant avec son père à lui, Martin, un lycéen de 17 ans. Martin est fou d'amour, mais ce bonheur tiendra-t-il ses promesses ? Car Martin a des soupçons sur Julia. Et sur son père.

wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture

 

     L’histoire en elle-même est assez simple. Martin, ado de 17 ans, est amoureux de Julia, une cantatrice de 25 ans. Celle-ci prend des cours avec Florian son père. Une relation ambigüe semble naitre entre eux deux, ce qui n’échappe pas à Martin. Jaloux, il va les suivre à plusieurs reprises.

     Martin est par moment timide. Sa mère étant absente, et son père étant souvent occupé, il jouit d’une certaine liberté. Ainsi il sort tard le soir, il va à Vienne en mentant sur l’endroit où il se trouve, etc. Il se comporte comme un ado. Tout ce qu’il fait est motivé par son amour pour Julia. A ce sujet, il est important de noter que tout est suggéré, rien n’est dit dans le récit. L'atmosphère soupçonneuse, les comportements ambigus sont créés par des regards, des descriptions. L’auteur parvient à raconter une histoire d'amour sans faire intervenir la parole, ou de déclaration d’amour. Il maitrise les silences, les non-dits et instaure une atmosphère parfois pesante (quand le père et le fils sont réunis notamment). J'ai apprécié l'écriture de l'auteur. A mon sens c'est cette façon d'écrire plus que l'histoire en elle-même qui nous pousse à vouloir savoir comment les choses vont évoluer, bien que, au final, on ait du mal à être toucher, à éprouver de la sympathie pour ce personnage.

     Au-delà de cela, l’auteur nous fait pénétrer dans le monde de la musique, qui est au cœur de la vie de chacun. Entre musique classique et opéra, c’est un monde élitiste qui est décrit ici, mais le récit et les personnages sont rendus accessibles par l’auteur. Les préoccupations de Martin sont celles d’un ado de son âge. Simon est un enfant très vif d’esprit, mais reste un enfant. Florian avant d’être cet homme renommée dans ce monde à part, reste un homme hésitant face l’attirance éprouvé pour une femme et un père.

    Finalement bien que cette lecture ait été agréable, ce livre ne m'a pas vraiment marqué. Mais je dois tout de même reconnaitre que la qualité de ce livre est dans l'écriture de l'auteur.

 

Vous pouvez retrouver mes autres critiques de livres sur le thème de la musique ci-dessous :

jukebow couverture    constance    Les-gens-dansent-pour-ne-pas-mourir-CDC.com-CarrefourDesCul    kcendres

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 19:37

63701024.jpg 

 

Résumé

 

Enfin c'est le grand soir : l'astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénomène. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L'impact a été si violent que la Lune a dévié de son orbite et s'est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle... L'électricité puis l'eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu'ils la connaissaient a disparu à jamais.

 

wpe106wpe106wpe106

 

 

 

 

 

Avis de lecture :

 

Ce livre fait sans aucun doute partie d’un nouveau courant : la dytopsie (à l’inverse de l’utopie, il s’agit d’imaginer un monde apocalyptique ou une révolution terrifiante de la société). Ce genre de littérature rencontre du succès, parce qu’elle s’inspire des craintes et des bouleversements actuels. Ne parle-t-on pas de fin du monde en ce moment, par exemple ?

Miranda habite avec sa mère et ses 2 frères dans une petite ville de Pennsylanie. C’est une adolescente normale qui partage son temps entre le lycée, ses amies, la natation et sa passion du patinage. Un jour, un évènement exceptionnel va se produire : un astéroide va percuter la Lune. Cependant, les choses ne vont pas se passer comme prévu, et l’astéroïde va faire dévier la Lune de son orbite. Ceci va entrainer une série de bouleversements sur terre : marée, éruption volcanique, tremblements de terre. Bref, la vie sur Terre est bouleversée. Miranda et sa famille vont devoir faire face à l’isolement et survivre.

Le thème est vraiment très intéressant.

C’est à travers le regard, les sentiments de Miranda que nous découvrons l’histoire et vivons cette catastrophe. Ce récit se fait au jour le jour et nous dévoile une palette de personnages très différents : une mère inquiète et prête à faire des sacrifice pour la survie de ses enfants, une vieille femme fataliste, un grand frère qui s’avère être une épaule solide pour toute la famille, un petit frère qui ne se rend pas forcément compte de la situation, mais qui fait parfois preuve de maturité… Unie, malgré quelques dissensions, cette famille s’organise pour survivre ensemble.

Ce roman, sous forme de journal intime, ne se démarque pas par son style d’écriture, mais le livre ne reste pas moins intéressant à lire, car l’auteur nous projette dans un monde « apocalyptique » et crée une tension au quotidien, qui ne nous laisse pas insensible.

Ce n’est pas le genre de livre que l’on oublie après l’avoir lu. Il m’a fait réfléchir. Même si je ne crois pas à la fin du monde en 2012, ce livre interpèle.

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 12:15

Halo l'amour interdit

Résumé

 

Il ne se passe pas grand-chose dans la ville somnolente de Venus Cove. Mais tout change quand trois anges sont envoyés du ciel pour protéger la ville contre les forces des ténèbres grandissantes, Gabriel le guerrier, Ivy la guérisseuse et Bethany qui est la moins expérimentée du trio. Ils travaillent dur pour dissimuler leur véritable identité mais aussi et surtout leurs ailes. Cependant leur mission est mise à mal lorsque la plus jeune des anges, Bethany, est envoyée au lycée et tombe amoureuse du beau délégué de classe, Xavier Woods. Défiera-t-elle les lois du Paradis en l'aimant ? Les choses se compliquent lorsque les anges se rendent compte qu'ils ne possèdent pas les seuls pouvoirs paranormaux de Venus Cove. Il y a un nouvel arrivant en ville, il est charmant, séduisant et mortel. Pire encore, il en a après Bethany.

 

wpe106

 

Avis de lecture


   Encore une saga sur le thème des anges, alors je me suis dit que cela méritait de s’y pencher un peu.

   Le livre se laisse lire très facilement. Le trio angélique arrive dès le premier chapitre à Venus Cove. Dans les premiers chapitres, ils se font à la vie d’humain, puis, ils commencent à se mêler aux humains. Au fil du temps Béthany apprend les rudiments de la vie humaine, tout en tachant de garder son identité secrète. Puis arrive un beau jeune homme, qui va tout chambouler. Un cheminement classique. Mais je trouvais intéressant que, cette fois, l’histoire ne se déroule pas du point de vue de l’humaine. De même ce n’est pas l’humaine qui a un coup de foudre, mais l’ange.

   Cependant, j’ai été déçu, car j’ai trouvé cette histoire d’amour entre Bethany et Xavier un peu trop centrale dans le livre. Alors oui, dans le titre il y a « l’amour interdit », mais ce qu’il y a d’intéressant dans ce genre de livre à mon sens, c’est la présence d’une intrigue plus profonde, plus ambitieuse, avec un enjeu un peu plus important. Il y a certes une menace à Venus Cole, mais franchement, la menace n’est pas si terrible. Le méchant de l’histoire n’est d’ailleurs pas si maléfique. Ces actions de malfaisance sont assez légères. Cela se limite surtout à se venger de Bethany qui l’a blessé dans son orgueil en le rejetant.

   Finalement, je n’ai pas été emportée par ce livre, bien que je reconnaisse qu'il se lise très bien. Mais le livre se laisse lire sans grande surprise ou rebondissement. De plus, c’est vers la page 190, qu’un personnage énigmatique fait (enfin) son apparition. Il est prévisible que ce soit le méchant de l’histoire, mais non, Béthany ne s’en rend pas compte, malgré les allusions. Elle est certainement trop obnubilée par son histoire d’amour. A mon sens, il conviendrait mieux à un publique de jeunes ados. L’histoire répondra davantage à leurs attentes en matière de lecture.

Je ne poursuivrais pas la lecture de cette série, mais j'y jetterais peut-être un coup d'oeil si je tombe dessus par hasard en librairie. En tout cas le deuxième tome sortira en 2012 sans plus de précision, mais il est déjà disponible en anglais, pour ceux que cela intéresse.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 19:11

images.jpg

 

Résumé

 

Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père.

Lors d'un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route quand elle cherche à l'éviter ? Sans le savoir, Nora se retrouve au beau milieu d'un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l'existence.

 

 

 

 

images1

Résumé :

 

Après une année tourmentée, Nora a retrouvé Patch, l'homme qu'elle aime et qui est maintenant son ange gardien.

Alors qu'elle devrait savourer ce bonheur nouveau, un passé menaçant refait surface. Hantée par le meurtre violent de son père, la jeune fille se retrouve plongée dans un mystère qui la dépasse. Son père a-t-il payé de sa vie son ascendance néphilim ? Quand elle cherche des réponses auprès de Patch, celui-ci s'éloigne. Peut-elle vraiment compter sur lui ou lui cache-t-il d'autres secrets plus sombres encore ? Malgré la menace qui pèse, Nora se risque à enquêter seule, consciente que la vérité qu'elle s'apprête à dévoiler est peut-être plus terrible encore que le mensonge.

    wpe106wpe106wpe106

 

Avis de lecture :

 

    Je conseille vivement cette série sur les anges déchus. L’auteur a créé un univers parfois « complexe ». Il faut avouer qu’il faut s’y retrouver avec la généalogie de Nora ! De part son ascendance, elle se retrouve mêlé à des êtres qui la dépassent, à un conflit vieux de plusieurs siècles.

    Dans le premier tome, l’histoire entre Nora et Patch est au premier plan et on aime bien le mystère que l’auteur instaure autour de son identité. Ca le rend que plus intriguant pour nous lecteur et pour Nora qui ne peut s’empêcher d’être attirer par lui. Mais elle ne sait pas si elle peut avoir confiance et oscille constamment entre écouter ses sentiments ou son instinct (qui lui dit de fuir).

Elle se découvre aussi des ennemis qu’elle ne soupçonne pas et nous non plus. L’auteur nous mène où elle veut (mais parfois, les raisonnements de Nora sont un peu bancal). Elle sème des éléments tout au long du livre que nous ne pouvons pas relier entre eux pour devancer l’intrigue. Elle ne laisse presque rien transparaitre avant le dernier tiers du livre (presque car on se doute qu’il y a anguille sous roche avec la psy qui d’entrer de jeu avertit Nora de se tenir éloigner de Patch !). Toutes ses révélations nous sautent soudainement à la figure et finalement c’est là que l’histoire prend son sens, que les points sombres de l’histoire prennent tout leur sens. La fin de ce premier livre est un peu brutale, mais tout finit bien pour Nora et Patch finalement.

    Après l’avoir fini, je me suis demandé sur quoi pouvait porter l’intrigue du deuxième ? Car la fin du premier ne laisse pas spécialement présager une suite à mon sens.

 

    Dans le de deuxième tome, la relation entre Patch et Nora va quelque peu changer et cela dès le début du livre. Ca surprend un peu, et surtout le comportement un peu agaçant et égocentrique de Nora. Patch s’éloigne aussi rapidement de Nora qu’il se rapproche de Marcie. La jalousie de Nora est très présente et motive beaucoup de ses actions dans le livre. Comme dans le 1er, d’ailleurs, elle se lance, avec son amie Vee, dans des plans parfois risqués, des petites enquêtes.

Son père joue un rôle important dans ce livre, puisque Nora est hantée par des images de lui. Avoir développé le thème de la mort du père est une idée réussie. On en apprend ainsi plus sur elle, sa famille et ses origines. Mais l’auteur suit le même schéma que son livre précédent. On sait que quelqu’un en a après Nora, mais qui est-ce et pourquoi ? J’ai commencé à me douter de quelque chose, mais à la fin, quelque pages avant qu’il ne se dévoile vraiment. On en apprend encore sur Patch, sur les Néphilims, mais surtout sur les origines de Nora. Cela nous encore une fois révéler à la fin. Mais quelle fin ! A l’inverse précédent, la tension est là, jusqu’à la dernière phrase et j’ai hâte de me procurer le 3e livre.

 

Pour conclure, c’est un livre qui m'a vraiment plu, et qui a été facile à lire. J’ai aimé les prologues qui font référence au passé et sont une des pièces du puzzle de l’histoire. Ceux qui pensent qu’il s’agit d’une histoire d’amour façon twilight (c’est comme ça qu’on me l’a présenté en tout cas), je dis que ce n’est pas le cas. Il n’y a que de twilight, l’histoire d’amour entre une humaine et un être surnaturel, rien de plus. En fait, c’est mieux, un brin plus réaliste et moins prude. De plus, l’ambiance sombre, mystérieuse instaurée par l’auteur fonctionne. Bref, une lecture distrayante pour s'évader de son quotidien.

 

Sortie du T. 3 "Silence" en anglais le 4 octobre.

Repost 0
Published by aucafelitterairedeceline - dans Littérature ados-jeunes adultes
commenter cet article